Or: nette reprise de l'once vendredi midi.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce vendredi sur le marché de Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.327,9 dollars (+ 9,8 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.187,7 euros (+ 12,5 euros).

Hier, la dernière estimation de la croissance américaine pour le 2e trimestre, attendue à 1,1%, a finalement été relevée à 1,4%, après 0,8% au T1. Malgré tout, l'environnement de taux redevient favorable au métal jaune, qui par définition procure un rendement nul : ce midi, le rendement offert par l'obligation d'Etat américaine à dix ans recule encore à 1,54%, soit près de 20 points de base au-dessus du niveau atteint le 13 septembre dernier.

Certes, “beaucoup de membres du FOMC de la Fed se sont exprimés hier pour un résultat finalement faible. Le marché n'a pas plus d'informations qu'avant-hier à propos d'une éventuelle hausse des taux de la banque centrale. (...) En résumé : ignorez la Fed pour le moment car elle-même ne sait certainement pas ce qu'elle va faire en termes de politique monétaire dans les mois à venir”, estiment donc les analystes de Saxo Banque.

Ce qui incite peut-être les investisseurs à se recentrer sur les risques plus immédiats, comme Deutsche Bank, la première banque d'Allemagne, dont l'action est (encore) plombée ce midi par une information de Bloomberg selon laquelle ses clients lui retirent des fonds. Ce qui signalerait une perte de confiance de certains de ses partenaires.

'Le gouvernement allemand dément toujours de préparer un plan de sauvetage”, rapportent ce matin les analystes d'Aurel BGC. Mais pour combien de temps ? “Au mois de juin, le FMI avait classé Deutsche Bank comme la banque systémique la plus risquée”, rappellent les spécialistes.

Toujours rien de neuf pour le premier des ETF aurifères au monde, le SPDR Gold Shares, dont l'encours est hier soir resté inchangé pour le troisième jour de suite, à 949,1 tonnes.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant