Or : lingots, pièces et trackers perdent de leur éclat, réduisez votre exposition

le
0

Les données du marché de l'or, publiées le 14 août dernier par le Conseil mon­­dial de l'or (World Gold Council), portent sur le deuxième trimestre. Mais l'absence de réaction du prix de l'once à l'intensifi­cation des conflits armés en Ukraine, en Irak et en Syrie depuis le mois de juin prouve que rien n'a changé depuis. Le bilan de l'examen de l'offre et de la demande trimestrielle montre un net repli de ladite demande d'or dans le monde sur la période, à 1.062,6 tonnes (- 16%).

(lerevenu.com) - Chute des pièces et lingots Le Conseil mondial de l'or re­connaît qu'aussi bien les con­sommateurs d'or (bijouterie, industrie) que les investisseurs (pièces, médailles, lingots et trackers) ont manqué de visibilité sur l'orientation des prix du métal jaune. Et leur attentisme a entretenu la défiance à l'égard de l'or en l'accentuant. Principale composante de la demande, la bijouterie-joaillerie a ainsi acheté pour 509,6 tonnes de métal fin, soit 30% de moins que sur la même période de 2013. Deuxième composante de poids dans la demande, l'or-placement a très peu varié au deuxième trimestre, avec un total de 235,4 tonnes, en légère hausse (+4%). Néanmoins, ce chiffre rend mal compte des évolutions internes de cet agrégat, puisque la demande pour les pièces et lingots (275,3 tonnes) s'est effondrée de 56%, par rapport à, il est vrai, une période où ce type d'investissement avait été très recherché, l'an dernier. Les

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant