Or: les anticipations de taux pèsent toujours.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing du jour sur le marché de référence de Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.256,4 dollars (- 3,1 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.130,8 euros (+ 1,2 euro).

Les 1.340 dollars que l'once dépassait encore le 26 septembre dernier semblent bien loin. En effet, depuis lors, les anticipations de relèvement de ses taux par la Fed se sont renforcées. Selon l'indice FedWatch du CME, 64% des opérateurs sont d'avis que la banque centrale américaine relèvera ses taux directeurs le 14 décembre prochain, soit presque un an jour pour jour après son premier 'tour de vis' depuis mi 2006.

D'ailleurs, le rendement de l'obligation fédérale (le T-Bond) à dix ans, indicateur clé pour les taux longs, s'est tendu dans l'intervalle de 1,56% à plus de 1,75%. Le numéro deux de la Fed, Stanley Fischer, s'est en effet montré plutôt “faucon” ce week-end.

L'or, dont par définition le rendement est nul, tend à souffrir aux yeux des investisseurs lorsque le “spread” séparant son rendement (0%) de celui des produits de taux s'élargit. En outre, le dollar monte sur le marché des changes et les indices d'actions sont plutôt bien orientés, ce qui peut également pénaliser le métal jaune.

Chez ScotiaMocatta, on insiste sur la proximité immédiate d'un indicateur technique majeur à long terme, la moyenne mobile à 200 jours, sise à 1.258,50 dollars. Les analystes techniques sont baissiers et estiment que l'once devrait rallier à court terme la zone des 1.200 dollars.

Notons cependant que le vigoureux rebond enregistré, entre jeudi et vendredi soir, par l'encours de lingots adossé au premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares, s'est maintenu hier soir : à 958,9 tonnes, l'encours adossé au produit de Bourse dépasse de 11,3 tonnes son niveau du 6 octobre.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant