Or: les 1.200 dollars restent hors de portée.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once d'or cotait 1.187,4 dollars (+ 0,85 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.155,4 euros (- 4,1 euros).

La journée n'est clairement pas celle de l'or jaune, mais plutôt celle de l'or noir : dans l'anticipation d'une concrétisation du retour des quotas de production de l'Opep, le cours du Brent décolle de près de 8% ce midi, à plus de 50 dollars.

La valeur refuge, elle, reste sans réaction et ne parvient toujours pas à rebondir. Trois semaines après le résultat inattendu de l'élection présidentielle américaine, qui devrait déboucher sur la désignation de Donald Trump comme 45e président des Etats-Unis, le dollar, principale devise de négoce de l'or, a gagné environ 5% contre l'euro. Les taux d'intérêts américains à dix ans sont passés d'environ 1,80 à plus de 2,30%, en marquant des pointes à plus de 2,40%.

En effet, s'il s'en tient à certaines de ses promesses de campagne, le “president elect” Donald Trump pourrait réduire sensiblement les impôts des entreprises et des ménages et lancer des travaux d'infrastructures. De quoi doper la croissance du PIB américain et pousser l'indice des prix à la consommation vers 2%, niveau clé pour la Fed. D'ailleurs, les opérateurs anticipent à plus de 90% la probabilité que la banque centrale américaine relève de nouveau ses taux, le 14 décembre.

L'or, qui en tant qu'investissement n'a que sa valeur intrinsèque à offrir, souffre de voir se creuser l'écart entre le rendement des obligations et le sien (0%).

Toujours rien à signaler pour l'ETF aurifère SPDR Gold Shares : son encours était toujours inchangé stable hier soir à 885 tonnes.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant