Or: le cours de l'or porté par les achats d'ETF.

le
0

(CercleFinance.com) - La “guerre des changes” et les achats de métal jaune via les ETF continuent de soutenir le cours de l'or ce midi. Au terme du premier fixing de ce mardi à Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.123,6 dollars (- 2,9 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.029,6 euros exactement (- 3,4 euros).

En effet, les facteurs monétaires peuvent constituer de puissants soutiens pour le cours de l'or, métal qui certes ne rapporte rien, mais présente l'avantage non négligeable d'être doué d'une valeur intrinsèque - ainsi que d'être l'étalon monétaire historique.

Selon Natixis, “l'hésitation de la Fed face à la volatilité financière a ravivé la guerre des monnaies. Une semaine après la communication de Draghi, la décision de la Banque du Japon de créer un taux de dépôt négatif a déclenché des mouvements violents sur les marchés internationaux', en fin de semaine dernière.

Et ce n'est pas fini : Mario Draghi, le patron de la BCE, a laissé entrevoir d'éventuelles annonces nouvelles lors du conseil des gouverneurs prévu en mars mars.

Peut-être même qu'auparavant, Pékin agira le premier : à en croire XTB France, “la Banque populaire de Chine (BPoC, la banque centrale chinoise, ndlr) est attendue au tournant pour injecter une énième fois (et très certainement sans succès) de nouvelles liquidités dans les marchés locaux avant les fêtes du Nouvel an” chinois, soit la semaine prochaine.

Toutes ces mesures, qui visent notamment à affaiblir la valeur relative des devises concernées (la Fed exceptée), laissent craindre une déflation et, en tout cas, peuvent nuire à la confiance dans les monnaies fiduciaires.

Notons d'ailleurs que l'encours du premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares américain, s'est fortement accru de 669,2 tonnes vendredi soir jusqu'à 681,4 tonnes en date d'hier. Soit un bond de 12,2 tonnes et le retour à un niveau perdu de vue depuis le début du mois de novembre.

La masse de lingots formant la contrepartie de cet ETF aurifère - c'est-à-dire un produit financier permettant d'exposer un portefeuille à l'or en passant par la Bourse - est souvent utilisée pour jauger de l'appétit des investisseurs haussiers sur le métal jaune.

Selon les analystes Matières premières de Commerzbank, ce sont d'ailleurs ces afflux de capitaux vers les ETF aurifère qui ont tiré l'or, sur le marché au comptant, à un sommet de trois mois. Selon eux, l'afflux enregistré entre vendredi et lundi soirs sur les ETF est le plus massif depuis mi-décembre, et c'est aussi le 11e d'affilée. Au total, calcule Commerzbank, l'encours des ETF aurifères a augmenté de 67,5 tonnes depuis le début de l'année.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant