Or: la valeur refuge reste à la peine.

le
0

(CercleFinance.com) - Comme les 1.340 dollars de la fin du mois de septembre semblent loin... Au terme du premier fixing du jour sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.187,5 dollars (+ 1,4 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.121,8 euros (+ 0,4 euro).

C'est une rude semaine que le métal jaune s'apprête à terminer sur des baisses de plus de 20 dollars, et de 20 euros aussi. Il a cassé durant la période la barre symbolique des 1.200 dollars, du jamais vu depuis le mois de février.

En cause : encore et toujours la “thématique Trump” et la relance budgétaire que prochain président des Etats-Unis pourrait initier. Ce qui constituerait un bon point pour la croissance et l'inflation aux Etats-Unis, et un mauvais point pour l'or en soutenant les actifs concurrents : d'abord les produits de taux, le rendement de l'obligation d'Etat fédérale à dix ans venant de remonter vers 2,40%, son sommet.

Mais aussi les actions, actifs risqués par excellence par opposition à la valeur refuge, en dopant les bénéfices des sociétés. Les grands indices boursiers de Wall Street viennent d'ailleurs de battre des records.

Techniquement, selon ScotiaMocatta, le tableau n'est vraiment pas engageant : en tombant sous sa moyenne mobile à 200 jours, hier soir à 1.189,5 dollars au comptant, l'once peine à reprendre un important niveau technique pour la tendance de long terme. Le prochain support est identifié à 1.144,90, la résistance suivante étant sise à 1.218,6. Les indicateurs de tendance et de vitesse sont négatifs, ajoutent les spécialistes.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant