Or: la tentative de stabilisation se poursuit.

le
0

(CercleFinance.com) - Les 1.340 dollars dépassés fin septembre semblent loin pour le métal jaune alors que la Fed semble devoir durcir sa politique monétaire dans deux mois environ. Mais pour l'heure, la baisse semble enrayée. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once d'or cotait 1.258 dollars (+ 1,5 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.141,8 euros (+ 3 euros).

Le contexte actuel de taux est a priori peu favorable à la détention d'or à des fins d'investissement : tombé dans la zone des 1,55% à la fin du mois de septembre, le rendement de l'obligation d'Etat fédérale à dix ans a frôlé hier les 1,77%.

Hier en effet, la Réserve fédérale a publié le compte-rendu de sa réunion des 20 et 21 septembre derniers. Selon les analystes d'Aurel BGC, les fameuses 'minutes' 'n'ont fait que confirmer l'état d'esprit des investisseurs, à savoir que la perspective d'une hausse des taux se renforce.”

Ce que corroborent les cambistes de Société Générale, pour lesquels 'minutes' indiquent aussi qu'il s'en est fallu de peu, en septembre, pour que la Fed ne remonte ses taux. Mais pour l'heure, et une fois de plus, elle a choisi de temporiser.

Pour combien de temps ? A en croire l'indicateur FedWatch du CME, la Fed ne devrait pas toucher à ses taux lors de sa prochaine réunion, celle des 1er et 2 novembre. En revanche, lors du dernier FOMC de l'année, qui se terminera le 14 décembre, la probabilité d'un durcissement est chiffrée à 69,5%.

Quid du SPDR Gold Shares, le premier ETF aurifère au monde dont l'encours concentre environ la moitié du total mondial ? Hier soir, et pour la quatrième séance de suite, il est resté inchangé à à 958,9 tonnes. Il s'agit d'un des indicateurs utilisés pour jauger de la demande des investisseurs haussiers pour le métal jaune.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant