Or: la morosité soutient le cours de la valeur refuge.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce mardi sur le marché de référence de Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.358,15 dollars (+ 8,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.213,1 euros (+ 4,6 euros).

Les analystes Matières premières de Commerzbank estiment que l'once est soutenue par la dépréciation du dollar, sa principale devise de négoce et de production. Mécaniquement, toute baisse du dollar tend à faire monter d'autant la valeur de l'once dans cette devise.

De plus, 'si les investisseurs financiers (les spéculateurs, ndlr) se retirent clairement du marché de l'or, les investisseurs en ETF lui restent loyaux', ajoutent les spécialistes. Hier soir, la masse de lingots adossée au SPDR Gold Shares, le premier ETF sur or au monde, a pris près de six tonnes par rapport à la veille, à 964 tonnes. Elle avait déjà regagné près de quatre tonnes la veille.

L'encours de cet ETF, qui à lui seul représente environ la moitié de l'encours de métal jaune adossé aux ETF aurifères, est utilisé comme l'un des indicateurs du sentiment des investisseurs haussiers sur le métal jaune. L'encours de l'ensemble de ces produits calculé par Bloomberg a d'ailleurs atteint hier son plus haut niveau en trois ans, ajoute Commerzbank.

D'une manière générale, se désolent les spécialistes de Saxo Banque, “en Europe, les derniers indicateurs, notamment PMI, confirment que la trajectoire de la croissance demeure très incertaine. Il sera aisé de blâmer le Brexit pour la faible croissance. Cependant, le processus de ralentissement a commencé bien avant, au début de l'année. L'Europe comme les Etats-Unis sont en fin de cycle économique, ce qui est bien démontré avec la publication des derniers résultats trimestriels outre-Atlantique”.

Une perspective qui n'est guère favorable aux actifs risqués comme les actions, mais qui peut à l'inverse soutenir la demande pour la valeur refuge.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant