Or: la faiblesse des volumes n'épargne pas le métal jaune.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.067,8 dollars dollars (- 2,3 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 972,3 euros (- 1,8 euro).

Selon les courtiers londoniens de Triland Metals, filiale de Mitsubishi, 'les volumes échangés sur le marché diminuent traditionnellement en fin d'année, d'autant que les nouvelles fondamentales sont rares'.

En attendant, l'once continue donc de se traiter dans un étroit couloir de négociation situé juste au-dessous des 1.100 dollars.

'Les yeux des opérateurs sont maintenant rivés sur l'inflation et 2016, ainsi que sur le rythme auquel la Réserve fédérale américaine continuera de relever ses taux', ajoute Triland Metals.

En effet, l'or ne procure aucun intérêt (son rendement est donc de 0%) est se trouve, de ce fait, desservi lorsque les taux d'intérêts montent. Surtout ceux des Etats-Unis, où le premier durcissement monétaire de la Fed opéré ce mois-ci devrait être suivi de nouveaux 'tours de vis' l'année prochaine.

Notons que le rendement de l'emprunt d'Etat fédéral américain, encore de l'ordre de 0,60% mi-octobre, est maintenant grimpé à plus de 1%.

Rien à signaler pour SPDR Gold Shares américain, le premier ETF aurifère par son volume dont l'encours restait stable hier soir, à 643,6 tonnes.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant