Or: l'once tient les 1.115 dollars avant la Fed.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once d'or fin cotait 1.116,5 dollars (+ 2,9 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.027,1 euros exactement (- 0,8 euro).

'Nombreux sont les intervenants qui évoquent la zone des 1.135-1.140 dollars', relèvent ce matin les courtiers londoniens de Triland Metals. C'est dans cet intervalle que se cache notamment la moyenne mobile à 200 jours, important indicateur technique utilisé pour départager les tendances à long terme. Mais Triland se veut prudent en rappelant que ces quatre dernières années, l'once n'a pas été capable de rester bien longtemps au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours.

En attendant, quid de la réunion de la Fed attendue ce soir ? Car c'est peut-être là le déterminant central pour le cours de l'or, en ce que la politique de la banque centrale américaine influence les taux d'intérêt à long terme.

Toute la question est de savoir à quelle vitesse la Fed continuera à 'resserrer' ses taux directeurs, après le premier mouvement opéré le 16 décembre dernier. Voilà quelques semaines, les anticipations tablant sur trois, sinon quatre 'tours de vis' de plus en 2016 n'étaient pas rares.

Nous n'en sommes plus là, et c'est désormais seulement un ou deux tours de vis qui sont évoqués au titre de l'année en cours. Par exemple, on attend vendredi la première estimation de la croissance du PIB américain pour le 4e trimestre (T4) 2015. Rappelons qu'elle avait atteint 3,9% au 2e trimestre puis 2% au 3e trimestre. Or le consensus n'arrête pas de baisser : encore supérieur à 1% la semaine dernière, il se situe désormais entre 0,8 et 0,9% pour le T4.

Rappelons aussi que le 19 janvier dernier, le FMI a abaissé ses prévisions de croissance mondiale pour 2016 de 3,6 à 3,4%. Sans surprise, l'ensemble émergent a été touché (en étant ramené de 4,5 à 4,3%), mais les Etats-Unis n'ont pas été épargnés (de 2,8 à 2,6%). Autant de facteurs qui pourraient inciter la Fed, ce soir dans son communiqué, à se montrer plus “colombe” que “faucon”.

Notons que l'encours de l'ETF aurifère américain SPDR Gold Shares a augmenté hier soir de plus de cinq tonnes à 669,2 tonnes. Cet encours fait partie des indicateurs utilisés pour jauger de l'appétit des investisseurs haussiers sur le métal jaune.

Les analystes techniques de ScotiaMocatta s'attendent toujours, tant que tiendront les 1.110 à la clôture sur le marché au comptant, à une poussée vers 1.136.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant