Or: l'once se tasse après un très bon premier trimestre.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce vendredi à Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.232,1 dollars (- 4,9 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.080,7 euros (- 3,9 euros).

L'once a terminé le premier trimestre de l'année 2016 sur un gain, en dollar, de 16%. Il s'agit de sa première hausse trimestrielle depuis 2014, et aussi de sa meilleure performance en 25 ans, calcule l'agence Bloomberg.

Au-delà des facteurs de risques géopolitiques, qui ces dernières années ont semblé peu soutenir le cours de l'or, les taux d'intérêt sont peut-être des facteurs plus décisifs. S'ils remontent aux Etats-Unis, le mouvement de tension semble devoir être plus mesuré qu'il ne l'était anticipé fin 2015. La Fed a en effet insisté récemment sur le caractère “graduel” de sa politique de normalisation.

En outre, la BCE est engagée, à l'inverse de la Fed, dans une politique de plus en plus accommodante. C'est d'ailleurs aujourd'hui que prend effet le relèvement de 60 à 80 milliards d'euros du programme mensuel de rachat d'actifs obligataires, comme l'a annoncé Mario Draghi le 10 mars dernier. De plus, le principal taux directeur de la BCE a été récemment abaissé à 0%. En conséquence, nombre des taux d'intérêt européens à long terme sont désormais négatifs. Par exemple, le rendement du 'Schatz', l'obligation à deux ans de l'Etat allemand, est à ce jour de - 0,49%.

Par définition, l'or ne rapporte rien mais si son rendement est de 0%, il a au moins l'avantage relatif de ne pas être négatif.

Rien de neuf du côté du SPDR Gold Shares, le premier des ETF aurifères, stable hier soir à 819,3 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta pensent toujours que l'once évolue dans un 'range' compris entre 1.207 à 1.246 dollars. Ils estiment que techniquement, 'l'or dispose de davantage de potentiel de hausse que de baisse'.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant