Or: l'once s'accroche aux 1.300 dollars.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce vendredi à Londres, l'once d'or cotait 1.301,7 dollars (+ 0,7 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.172,6 euros (- 1,1 euro).

Après avoir les 1.340 dollars fin septembre, le cours de l'once a dérapé vers 1.250 dollars mi octobre. En cause : notamment les anticipations croissantes de nouveau relèvement de ses taux de la part de la Fed. D'ailleurs, selon l'indicateur FedWatch du CME, la probabilité de voir la banque centrale américaine relever ses taux directeurs le 14 décembre est de 71,5%.

Et pourtant, constatent les analystes Matières premières de Commerzbank, “la Réserve fédérale américaine a indiqué plutôt clairement (cette semaine) qu'elle va relever ses taux directeurs en décembre”. Le ton du communiqué qui a suivi le comité de politique monétaire qui s'est terminé mercredi soir peut en effet le laisser entendre. Or une hausse des taux tend à nuire à l'or, dont par définition le rendement est nul.

Mais brusquement dans le sillage de “l'e-mailgate” d'Hillary Clinton, la probabilité de voire Donald Trump élu président des Etats-Unis est remontée. Ce qui constitue un facteur d'anxiété pour les financiers de Wall Street, en raison notamment du protectionnisme affiché du candidat républicain. D'où la pesanteur récente des indices d'actions, actifs risqués par excellence, et le regain de la valeur refuge.

Ajoutons que les investisseurs semblent accorder un peu plus de crédit au métal jaune : hier soir, l'encours du SPDR Gold Shares américain, le premier ETF aurifère au monde, a augmenté de 4,4 tonnes par rapport à la veille, à 949,7 tonnes.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant