Or: l'once profite de l'accumulation des risques.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce mercredi à Londres, l'once d'or fin cotait 1.083,85 dollars dollars (+ 6,85 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.009,7 euros (+ 6,3 euros).

En effet, l'or semble profiter de la généralisation des risques au Moyen-Orient, où les tensions entre l'Iran d'une part, et d'autre part l'Arabie saoudite et ses alliés régionaux, n'ont guère baissé d'intensité.

Pour ne rien arranger, une secousse sismique dénotant d'une explosion à secoué la Corée du Nord cette nuit. Le régime de Pyongyang affirme qu'il s'agit de l'essai réussi de sa première bombe thermonucléaire à hydrogène (bombe H, à fusion), le pays n'ayant jusqu'alors procédé qu'à des essais de bombes A (à fission), moins puissantes.

De plus, les dernières nouvelles en provenance de Chine font elles aussi pâle figure : selon le bureau d'études Caixin, l'indice d'activité manufacturier chinois se contracte de plus en plus (en se situant de plus en plus sous la barre des 50 points). De plus, on a appris ce matin que l'indice des services, s'il ne se contracte pas, se situait en décembre à 50,2 points, en baisse d'un point sur un mois. Bref, l'activité économique d'Asie ne suscite pas non plus l'optimisme, ce qui peut inciter à la recherche des valeurs refuges.

Toujours rien de neuf pour l'encours du SPDR Gold Shares américain, le premier ETF aurifère au monde, qui restait hier inchangé depuis le 31 décembre à 643,6 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment que l'once doit dépasser les 1.088 dollars pour envisager un ralliement des 1.135. Dans l'autre sens, la cassure des 1.070 ouvrirait la voie vers les 1.063.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant