Or: l'once piétine au seuil des 1.200 dollars.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.183,4 dollars (- 7,6 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.052,3 euros (- 5,1 euros).

Non loin d'une sommet de sept mois, en dollar, le cours du métal jaune est porté par l'accumulation de risques financiers de nature potentiellement systémique.

Le premier d'entre eux porte sur le risque encouru par les investisseurs obligataires, des banques mais aussi des assureurs ou des fonds de pensions (via par exemple les fonds “high yields”), etc, qui ont financé l'essor des hydrocarbures de schiste aux Etats-Unis. Or avec la chute du baril, nombreux sont les acteurs pétroliers américains dont la situation financière devient plus que tendue, comme en témoigne les rumeurs de faillite de Chesapeake Energy en début de semaine.

De plus, les banques d'Europe suscitent également des doutes : en Italie, l'adoption d'un système de défaisance de créances douteuses évaluées à plus de 300 milliards d'euros tarde à se concrétiser. En outre, le système envisagé ne semble pas retenir la mutualisation des risques, mais leur individualisation : de ce fait, la constitution de nouvelles provisions par certaines banques, voire des levées de fonds sont redoutées par les investisseurs. En Allemagne, Deutsche Bank va (toujours) mal quand dans les pays du sud de la zone euro, les tensions sociales et budgétaires font remonter les taux d'intérêt souverains.

Enfin, la croissance américaine ralentit et malgré un premier tour de vis en décembre, la Réserve fédérale pourrait mettre en veilleuse sa politique de durcissement monétaire. Ce qui tire vers le bas les taux d'intérêt de long terme.

Du côté du SPDR Gold Shares, l'ETF aurifère américaine, on notera que l'encours de lingots qui en forme la contrepartie a baissé hier au soir de 1,5 tonne à 702 tonnes. Cet indicateur n'avait cependant plus dépassé les 700 tonnes depuis mi octobre.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta sont toujours d'une opinion haussière à court terme. En ligne de mire : la résistance située à 1.191,6 dollars, les zones de supports étant placées à 1.140-1.145 puis 1.134-1.136.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant