Or: l'once pénalisée par les taux une fois de plus.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce mercredi sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.220,75 dollars (- 16,1 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.094,8 euros (- 14,1 euros).

Si le cours du pétrole se trouve à son plus haut niveau en sept semaines, celui du métal jaune se traite symétriquement à son plus bas niveau en sept semaines également, constatent les analystes Matières premières de Commerzbank.

En cause : une fois encore les anticipations de relèvement des taux directeurs américains, alors que le rendement de l'or est nul. Hier en effet, on a appris que les ventes de logements neufs avaient augmenté, aux Etats-Unis, de 16,6% en avril à 619.000 unités. Or le consensus n'en attendait que 523.000 ! Ce qui a entraîné une vague d'optimisme quant à la conjoncture américaine..

De ce fait, souligne un intervenant, après cette publication, “les anticipations de hausse des taux directeurs en juin de la Fed se sont redressées” : les contrats à terme sur les Fed Funds augurent désormais d'une probabilité de 38% de voir la Fed relever ses taux lors du FOMC des 14/15 juin (“contre 4% au début de la semaine dernière”, rappelle le spécialiste), avant 50% pour la réunion de la Fed des 26/27 juillet.

Notons enfin que l'encours du SPDR Gold Shares a baissé hier soir à 868,7 tonnes, contre 872,5 tonnes la veille. Cet indicateur de la demande d'or de la part des investisseurs haussiers sur le métal jaune n'avait plus baissé d'un jour sur l'autre depuis le 22 avril, lorsqu'il s'établissait à 802,6 tonnes.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant