Or: l'once au plus bas depuis début février.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de jeudi sur la place de Londres, l'once de 31,1 grammes d'or fin cotait 1.187,25 dollars (+ 1,9 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.125,04 euros (+ 1,6 euro).

C'est un bien modeste rebond que l'once d'or tente aujourd'hui, jour où les marchés américains resteront clos pour cause de jour férié de Thanksgiving. En effet, l'once a hier “cassé” pour la première fois depuis le 10 février dernier la barre symbolique des 1.200 dollars. Rappelons qu'elle dépassait encore les 1.340 dollars à la fin du mois de septembre.

En cause : encore et toujours le “president elect” Donald Trump, désigné voilà 15 jours comme futur président des Etats-Unis. Le billet vert s'est apprécié alors que le candidat Trump a notamment promis des baisses d'impôts en masse et des grands travaux, ce qui pourrait dynamiser la croissance du PIB américain l'an prochain, ainsi que l'inflation. Les taux longs se sont d'ailleurs tendus : hier en séance, la barre des 2,40% a été dépassée par le rendement du T-Bond fédéral à dix ans, revenu à 2,35% ce midi.

D'ailleurs, selon les analystes de Saxo Banque, “les attentes d'inflation ont significativement augmenté ces dernières semaines. Le marché prévoit que la politique fiscale expansionniste, le protectionnisme commercial et les barrières à l'immigration souhaités par le président élu Donald Trump vont pousser fortement à la hausse l'inflation au cours de son mandat. Le point mort d'inflation pour les Etats-Unis a beaucoup progressé pour atteindre 1,97% à 3 ans et 2% à 5 ans.”

Enfin, les investisseurs désertent : l'encours du SPDR Gold Shares, premier ETF aurifère au monde, a encore chuté de plus de 13 tonnes par rapport à la veille pour revenir à 891,6 tonnes, son plus bas niveau depuis mi-juin. Rappelons que le 20 octobre dernier, il culminait à 970 tonnes.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant