Or: l'aversion au risque profite à la valeur refuge.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce mardi sur le marché de référence de Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.279,4 dollars (- 1,4 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.140,8 euros (+ 4,6 euros).

Chez Commerzbank, les analystes Matières premières soulignent que l'once a atteint hier les 1.287 dollars en séance, soit son niveau le plus élevé en quatre semaines.

“Le référendum britannique prévu le 23 juin attise une fois de plus la demande d'actifs réputés sans risque. Le (rendement du) Bund se rapproche de 0%, le T-Note de 1,60%”, soulignent ce matin les analystes de Natixis.

Non seulement l'or est réputé pour ses qualités de valeur refuge et son insensibilité relative aux facteurs économiques, mais en raison de son rendement intrinsèquement nul, il se trouve favorisé par la diminution de la rémunération offerte par les produits de taux.

Le contexte de taux est d'autant plus favorable à l'or que le comité de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui va commencer tout à l'heure, ne devrait de l'avis général pas déboucher demain sur un nouveau “tour de vis”. En effet, le rapport sur l'emploi décevant de mai plaide pour une politique modérée de la part de la banque centrale américaine.

Enfin, dans un contexte d'aversion au risque, les investisseurs semblent toujours favorables au métal jaune : hier soir, l'encours du premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares, s'est de nouveau accru de 2,4 tonnes à 896,3 tonnes, son énième et nouveau record annuel.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant