Or: aversion au risque, l'once reprend les 1.230 dollars.

le
0

(CercleFinance.com) - L'aversion au risque profitait de nouveau au cours du métal jaune ce midi. Au terme du premier fixing de ce mardi sur marché de référence de Londres, l'once d'or fin cotait 1.231,5 dollars (+ 11,75 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.083,6 euros (+ 14,1 euros).

Après avoir connu son meilleur premier trimestre en 25 ans selon l'agence Bloomberg (+ 16% en dollar), le cours de l'or consolidait ces derniers jours, d'autant que les indices boursiers, dont l'évolution reflète l'appétit des investisseurs pour le risque, étaient bien orientés.

Cependant, les indices d'actions du Vieux Continent, valeurs risquées par excellence, sont presque tous en baisse ce midi, le DAX allemand perdant 2,3%, le CAC 40 français 2% et le FTSE britannique 1,2%. Ce qui peut inciter les opérateurs à se reporter sur la valeur refuge.

Rappelons aussi que la politique ultra-accommodante de la BCE reste plus que jamais de mise : depuis le début d'avril, la banque centrale dirigée par Mario Draghi a augmenté l'enveloppe mensuelle qu'elle consacre aux rachats d'actifs obligataires de 60 à 80 milliards d'euros. Ce qui tire un peu plus le rendement de nombre d'obligations européennes en territoire négatif. Le rendement du “deux ans” d'Etat allemand, le “Schatz”, est ainsi de - 0,48% l'an.

Nul par définition, le rendement de l'or (0%) est donc relativement meilleur que celui de ce “papier”, ce qui peut constituer un attrait pour les investisseurs.

Notons cependant enfin que l'encours du SPDR Gold Shares, le premier des ETF aurifères au monde, a baissé hier soir de 2,4 tonnes à 815,7 tonnes. Il continue ainsi de refluer depuis les 823,7 tonnes atteintes jusqu'au 28 mars dernier.

Attention aussi, signalent les analystes Matières premières de Commerzbank, à la faible demande de métal jaune qui sévit actuellement en Asie. Rappelons que l'Inde et la Chine sont les deux principaux consommateurs d'or au monde.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant