"Opération nettoyage" dans les cellules d'islamistes radicaux

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Au lendemain des attentats perpétrés contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, l'administration pénitentiaire a lancé une opération "nettoyage" dans les cellules de grandes figures de l'islamisme radical écrouées. Selon RTL, 80 fouilles ont été menées notamment dans la cellule de Djamel Beghal, qui purge actuellement une peine d'emprisonnement pour un projet d'évasion en 2010 d'un des auteurs de la vague d'attentats de 1995, Smaïn Aït Ali Belkacem. Incarcéré à Rennes et placé à l'isolement, Beghal, proche de l'un des frères Kouachi et d'Amedy Coulibaly, détenait un téléphone portable. Les enquêteurs cherchent à déterminer si celui que l'on présente comme un fin théologien a été récemment en relation avec l'un des assassins. Il a été entendu, selon une source proche du dossier.

Un téléphone a aussi été retrouvé à la maison d'arrêt de Bois-d'Arcy dans la cellule de Mohamed Achamlane, leader de Forsane Alizza ("les cavaliers de la fierté"), dont plusieurs membres avaient été arrêtés par le Raid après l'affaire Merah.

Dans la cellule de Rachid Ramda, l'un des responsables des attentats de 1995, les surveillants ont trouvé une clé USB et une carte Sim. Une autre clé USB ainsi qu'un téléphone portable ont été saisis dans la cellule d'un leader de la cellule islamiste Cannes-Torcy, qui avait planifié une attaque en France en 2012.

Les objets retrouvés font actuellement l'objet d'analyses par...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant