Opération mains propres au Front national

le
0
Le conseiller régional frontiste Alexandre Gabriac, confondu par une photo circulant sur internet le montrant en train de faire le salut nazi, a été exclu du parti mardi.

A deux jours du second tour des cantonales, la publication d'une photo d'un jeune candidat frontiste, Alexandre Gabriac, faisant le salut hitlérien devant un drapeau nazi avait fait sensation. Une épine dans le pied de Marine Le Pen, qui a basé son succès sur la «dédiabolisation» du parti. La présidente du Front national avait rapidement réagi : «Il faut que chacun sache que le Front national n'admettra pas en son sein ce type de comportement inadmissible porteur d'une idéologie répugnante», avait-elle assuré. Et d'annoncer dans la foulée la suspension du conseiller régional de Rhône-Alpes, élu au comité central du FN.

Agé de 20 ans, Alexandre Gabriac était convoqué mardi devant la commission des conflits du parti, chargée de proposer une sanction à son encontre. L'occasion pour l'élu de se défendre : selon lui, la photographie serait en réalité un «montage grossier», une «machination» destinée à le discréditer à la veille du second tour des cantonal

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant