Opération "liberté de navigation" de l'US Navy en mer de Chine

le
0
 (Actualisé avec réaction chinoise, Maison blanche) 
    WASHINGTON, 21 octobre (Reuters) - Un destroyer de la marine 
américaine a patrouillé vendredi au large d'îles revendiquées 
par la Chine, Taïwan et le Vietnam, dans l'archipel des 
Paracels, en mer de Chine méridionale. 
    L'opération a été menée au nom de la "liberté de 
navigation", pour faire pièce aux "revendications maritimes 
excessives près des îles Paracels", a-t-on précisé de sources 
américaines. 
    Le ministère chinois des Affaires étrangères a dénoncé un 
acte "illégal" et "provocateur". Deux bâtiments de la marine 
chinoise ont sommé le Decatur de quitter la zone, a-t-il ajouté. 
    Le destroyer est notamment passé au large des îles Triton et 
Woody revendiquées par les trois pays, sans entrer dans la zone 
des 12 milles nautiques qui délimite les eaux territoriales des 
îles, a-t-on précisé de sources officielles à Washington.  
    Le Pentagone a par la suite indiqué que le Decatur avait 
croisé dans ce secteur en toute légalité, sans escorte ni 
incidents. Selon l'une des sources américaines, il a été suivi 
par trois navires de la marine chinoise.  
    "Cette opération démontre que les pays côtiers ne peuvent 
restreindre illégalement les droits de navigation, les libertés 
et l'usage légitime de la mer que les Etats-Unis et tous les 
autres Etats sont en droit d'exercer en vertu de la législation 
internationale", a fait valoir Josh Earnest, porte-parole de la 
Maison blanche.  
    Il s'agissait du quatrième passage de ce genre en douze mois 
de la part de l'US Navy au large d'îles revendiquées par Pékin 
en mer de Chine méridionale. Lors des trois précédents, les  
navires américains étaient entrés dans la zone des 12 milles.    
 
 (Idrees Ali, Matt Spetalnick; Danielle Rouquié et Jean-Philippe 
Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant