Opération israélienne dans un hôpital de Cisjordanie

le
2

HEBRON, Cisjordanie, 12 novembre (Reuters) - Des membres des forces spéciales israéliennes ont mené jeudi une opération dans un hôpital de Cisjordanie et arrêté un Palestinien soupçonné d'avoir commis une attaque à l'arme blanche, a fait savoir le ministère palestinien de la Santé en ajoutant qu'un autre Palestinien avait été tué par balles au cours de ce raid. L'armée israélienne a confirmé ce raid et dit avoir capturé Abdallah Azzam al Chalalda, âgé de 27 ans et soupçonné d'avoir poignardé un colon israélien près de la ville d'Hébron, en Cisjordanie, voici deux semaines. Le directeur de l'hôpital Al Ahly, à Hébron, a déclaré à la radio Palestine que 20 à 30 hommes s'étaient présentés à la clinique à bord de deux minibus. Ils sont entrés en poussant une chaise roulante avec une femme qui disait être enceinte. "Ils ont tenu en joue le personnel et ont fait irruption dans la chambre de Chalalda", a dit le directeur, Djehad Chaouar. "Lorsque son frère est sorti du cabinet de toilette, qui se trouvait dans la chambre, ils ont tiré cinq balles, dont une à la tête(...)", a ajouté Chaouar au micro de la radio. "Ils ont emmené Azzam (al Chalalda) et l'ont mis dans la chaise roulante(...) puis sont sortis de la chambre, en empêchant que des soins médicaux soient prodigués au jeune homme qui gisait par terre", a continué Chaouar. L'armée israélienne a confirmé qu'un homme qui avait tenté d'attaquer les agents des forces spéciales au cours du raid avait essuyé des tirs, mais elle n'a pas donné de précisions sur son état. Chalalda a commis une attaque à l'arme blanche à Gush Etzion, en Cisjordanie, au mois d'octobre, a déclaré l'armée israélienne. Après avoir poignardé un colon israélien, il avait été blessé par balle par sa victime mais avait réussi à prendre la fuite. Une vague de violences a gagné Israël, Jérusalem et la Cisjordanie depuis le 1er octobre, date depuis laquelle on dénombre 12 Israéliens tués par des Palestiniens dans des attaques à l'arme blanche ou à la voiture bélier. Depuis cette date, 76 Palestiniens ont été tués par balles par les forces de sécurité israéliennes, dont 44 qui, selon la police israélienne, commettaient ou s'apprêtaient à commettre des attaques (Ori Lewis; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le jeudi 12 nov 2015 à 11:12

    Nous français anciens colonialistes avons quitté nos colonies Israël devra faire la même chose pour espérer vivre en paix

  • housssss le jeudi 12 nov 2015 à 09:31

    Hazak