Opération de l'armée contre un groupe islamiste aux Philippines

le
0
    MANILLE, 27 novembre (Reuters) - L'armée philippine a 
annoncé dimanche la mort d'au moins 11 membres d'un groupe armé 
ayant prêté allégeance à l'Etat islamique au cours 
d'affrontements qui ont provoqué une fuite massive d'habitants 
dans le sud des Philippines.  
    Le groupe Maute, l'un des nombreux groupes armés en guerre 
contre le pouvoir central depuis des années dans cette partie de 
l'archipel, à majorité musulmane, occupait depuis samedi 
plusieurs quartiers de la municipalité de Lanao del Sur et ses 
membres se sont retranchés dans une mairie abandonnée.  
    Selon les médias locaux, jusqu'à 16.000 habitants ont fui 
les combats. Quatre soldats ont été blessés selon l'armée.  
    Le gouvernement philippin accuse le groupe Maute d'avoir 
commis un attentat le 2 septembre dernier sur un marché de 
Davao, la ville natale du président Rodrigo Duterte, qui a fait 
14 morts et des dizaines de blessés.  
 
 (Enrico dela Cruz; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant