Opéra de Paris : 52 000 euros de téléphone pour un délégué syndical

le , mis à jour le
1
Un délégué syndical a dépensé plus de 52 000 euros de hors-forfait téléphonique lors de ses dernières vacances.
Un délégué syndical a dépensé plus de 52 000 euros de hors-forfait téléphonique lors de ses dernières vacances.

Agnès Saal, l'ex-directrice de l'Ina renvoyée à cause de ses notes de taxis exorbitantes, a peut-être trouvé un concurrent à sa hauteur. Un délégué syndical FSU de l'Opéra de Paris a été épinglé par sa direction pour avoir utilisé son téléphone portable lors de ses vacances. Montant de la facture ? 52 000 euros pour les mois de juillet et d'août 2015. "La ligne n'est pas bridée. La direction a passé des contrats avec un opérateur qui facture 5 000 euros le giga de données téléchargé à l'étranger. L'addition grimpe très vite", se défend le premier intéressé dans les colonnes du Parisien, qui révèle l'affaire.

Le délégué syndical explique qu'il se trouvait en Espagne et qu'il devait absolument relayer un appel à la grève. "Je n'ai rien effectué de sanctionnable, je n'ai pas téléchargé de musique ni regardé de films en streaming. J'ai seulement passé des appels, consulté mes mails et mis à jour un site syndical", affirme-t-il. Interrogée, la direction de l'opéra indique s'en tenir à l'heure actuelle à une enquête, mais se réserve la possibilité de déposer une plainte. "Nous ne comprenons pas cette facturation, s'étonne Jean-Philippe Thiellay, le directeur général adjoint de l'Opéra de Paris. L'opérateur ne nous a pas encore communiqué toutes les données." Cette affaire éclate alors même que le contexte syndical est tendu, explique Le Parisien : depuis juillet, plusieurs préavis de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2683479 le jeudi 29 oct 2015 à 13:43

    la gabegie continue sans vergogne