Opep-Al Naimi voit une croissance de la demande de brut

le
0

(Actualisé avec citations et contexte) JIZAN, Arabie saoudite, 25 février (Reuters) - Le ministre saoudien du Pétrole Ali al Naimi a déclaré mercredi constater une hausse de la demande de pétrole et une accalmie des marchés, exprimant l'un de ses tout premiers commentaires depuis le rebond d'un brut qui était tombé à un creux de près de six ans. "Les marchés sont calmes (...) la demande augmente", a-t-il dit à la presse en marge d'une conférence dans la ville portuaire de Jizan, dans le sud-ouest de l'Arabie Saoudite. Les prix pétroliers ont fondu de 60% entre juin 2014 et janvier 2015, tombant à un plus bas depuis 2009 de 45 dollars le baril, avant de remonter autour de 60 dollars pour le Brent de la mer du Nord. Ali al Naimi a défendu avec force la politique actuelle de l'Opep consistant à ne pas réduire ses quotas d'extraction afin de préserver ses parts de marchés malgré l'effondrement des cours de l'or noir. La décision prise par l'Opep lors de sa réunion de novembre dernier a pourtant précipité les cours pétroliers à des niveaux que même les pays producteurs du Golfe n'attendaient pas. Cette décision a suscité des critiques voilées et parfois publiques parmi les pays membres de l'Opep et les producteurs non-membres de l'organisation laissant entendre que la décision de l'Arabie saoudite n'avait peut-être pas été la bonne. Mais le rebond enregistré ces dernières semaines par l'or noir est de nature à conforter le choix des Saoudiens. Interrogé à ce sujet, Ali al Naimi a toutefois dit: "Je n'aime pas parler du pétrole parce que nous voulons l'accalmie". "Pourquoi voulez-vous soulever la question du prix? Laissez les prix tranquilles", a-t-il ajouté. Un haut responsable de l'Opep a jugé mardi qu'un baril de pétrole à 60 dollars était "OK pour le moment", rejetant les appels de certains membres pour une réunion d'urgence avant la prochaine rencontre de l'organisation prévue en juin. Le Brent de la mer du Nord LCOc1 se traite mercredi à 58,67 dollars le baril et affiche un gain de 1,95% depuis le début de l'année. (Rania El Gamal et Reem Shamseddine, Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant