Open d'Australie: une journée sans sensations fortes

le
0
LES TÊTES DE SÉRIE AU RENDEZ-VOUS À MELBOURNE
LES TÊTES DE SÉRIE AU RENDEZ-VOUS À MELBOURNE

par Eric Salliot

MELBOURNE (Reuters) - Les têtes de série majeures des simples messieurs et dames seront au rendez-vous des huitièmes de finale de l'Open d'Australie après une cinquième journée beaucoup plus fraîche que la précédente.

Novak Djokovic (n°1) a remporté face à Radek Stepanek (n°31) son dix-septième succès consécutif.

L'inspiration du Tchèque n'a pas suffi à déboulonner le Serbe, victorieux en trois sets (6-4 6-3 7-5) mais en plus de deux heures de match.

Le numéro un mondial a davantage parlé des aveux de dopage de Lance Armstrong que de sa performance.

"Je pense que c'est une honte pour le sport d'avoir un athlète comme ça. Je pense qu'il doit souffrir pour ses mensonges toutes ces années", a-t-il dit.

"J'estime que les tennismen sont parmi les plus propres de tous les athlètes du monde. Je n'ai pas à me plaindre des contrôles anti-dopage. Je n'ai pas eu de contrôle sanguin depuis six-sept mois, je ne sais pas pourquoi ils (NDLR : la Fédération Internationale) ont arrêté."

Au prochain tour, Novak Djokovic affrontera le Suisse Stanislas Wawrinka (n°15) qui a éliminé le dernier représentant américain Sam Querrey (n°20).

FERRER DEPASSE NADAL

David Ferrer (n°4), l'autre cador du haut de tableau, a logiquement réglé son compte à Marcos Baghdatis (n°28). Malgré le soutien de la Rod Laver Arena, le Chypriote s'est heurté au mur espagnol (6-4 6-2 6-3).

Grâce à ce succès, le récent vainqueur de Bercy a sécurisé sa quatrième place mondiale, abandonnée par Rafael Nadal, le grand absent de cet Open d'Australie. Il se mesurera dimanche au Japonais Kei Nishikori, tête de série n°16.

Le Tchèque Tomas Berdych (n°5) s'est montré sans complaisance pour l'Autrichien Jürgen Melzer et se heurtera à Kevin Anderson, non tête de série mais 31e mondial depuis sa finale à Sydney. Le Sud-Africain est le premier joueur de son pays à atteindre les huitièmes en Australie de finale depuis dix ans.

Enfin, Janko Tipsarevic (n°8) a approché de six points la défaite face au Français Julien Benneteau (n°32) mais le Serbe a imposé son physique (3-6 6-4 2-6 6-4 6-3).

Il sera en danger face l'Espagnol Nicolas Almagro (n°10), très convaincant devant le Polonais Jerzy Janowicz (n°24), battu 7-6 7-6 6-1.

Dans le tableau féminin, Maria Sharapova (n°2), plus féroce que jamais, a infligé une correction (6-1 6-3) à Venus Williams (n°25). La Russe, qui avait infligé deux roues de bicyclette à ses deux précédentes victimes, a mené 4-0 portant à 28 sa série de jeux gagnés d'affilée depuis le début du tournoi.

Elle a légèrement freiné l'allure par la suite mais sa joie - digne d'une finale - en disait long sur l'importance qu'elle accordait à ce rendez-vous prestigieux.

"J'étais très motivée à l'idée de la jouer parce que je savais le tennis qu'elle peut produire ", a-t-elle dit.

Dimanche, la Russe affrontera Kirsten Flipkens, seule non tête de série du bas de tableau. La Belge est couvée par l'ex numéro un mondiale Kim Clijsters, ce qui peut expliquer cela?

La Polonaise Agnieszka Radwanska (n°4), l'Allemande Angélique Kerber (n°5) et la Chinoise Na Li (n°6) ont également rejoint les huitièmes de finale sans frémir.

La seule demi-surprise a été provoquée par Ekaterina Makarova (n°19), victorieuse de la Française Marion Bartoli (n°11) en trois longs sets (6-7 6-3 6-4) mais il ne faut pas oublier que la Russe avait atteint les quarts de finale l'an dernier à Melbourne.

(Edité par Jean-Paul Couret)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant