Open d'Australie: Tsonga et Chardy en quarts de finale

le
0
TSONGA EN QUARTS DE FINALE DE L'OPEN D'AUSTRALIE
TSONGA EN QUARTS DE FINALE DE L'OPEN D'AUSTRALIE

par Eric Salliot

MELBOURNE (Reuters) - Les Français Jo-Wilfried Tsonga et Jérémy Chardy se sont qualifiés lundi pour les quarts de finale de l'Open de tennis d'Australie, un stade de la compétition où leur compatriote Gilles Simon ne les rejoindra pas.

Le numéro un français, tête de série n°7, a dominé son compatriote Richard Gasquet, n°9, en quatre sets (6-4 3-6 6-3 6-2) en 2h20 alors que le Palois a éliminé l'Italien Andreas Seppi, n°21, en quatre manches (5-7 6-3 6-2 6-2).

Simon, qui avait disputé un match marathon remporté 8-6 au cinquième set et quatre heures 43 minutes face à un autre Français, Gaël Monfils, n'a pas pesé lourd - défaite 6-3 6-1 6-3 - face au Britannique Andy Murray.

Très attendu, le choc fratricide entre Tsonga et Gasquet n'a pas réellement tenu ses promesses. Après être revenu à un set partout, Richard Gasquet a très rapidement lâché prise.

"Je n'avais pas le Central dans la tête et ça m'a un peu perturbé", s'est justifié Gasquet. Au début du troisième, ça tourne de son côté. Après, je m'énerve un peu, je perds pied. Le problème, c'est qu'il fait beaucoup de points gratuits avec son service."

Richard Gasquet a perdu son 14e huitième de finale sur quinze, son seul succès à ce niveau de la compétition remontant à 1997, à Wimbledon.

Malgré du déchet au deuxième set, Jo-Wilfried Tsonga, huitième mondial, s'est, lui, comporté en patron.

"J'ai su imposer mon jeu à un set partout. Ça se joue au début du match. Celui qui prend le premier oblige l'autre à des efforts", a expliqué Tsonga.

"Avec Roger Rasheed (son entraîneur), l'objectif, c'était de franchir la première semaine sans trop de problèmes et arriver sur la seconde pour aller chercher un exploit. J'en ai encore dans le moteur."

Le Manceau s'est qualifié pour le neuvième quart de finale de Grand Chelem de sa carrière, le quatrième à Melbourne.

"VA CHERCHER TA VICTOIRE"

Deux jours après son exploit face à Juan Martin Del Potro, Jérémy Chardy, 36e mondial à 25 ans, a confirmé sa bonne forme en dominant l'Italien Andreas Seppi, 23e à l'ATP, après quatre sets en 2h43. Il prendra part au premier quart de finale de Grand Chelem de sa carrière.

"C'est juste du bonheur. Au début, je ne me sentais pas très bien physiquement. A la fin du premier set, je savais que j'avais une occasion et j'avais l'impression de ne pas jouer ma chance à fond", a expliqué Chardy.

"Je me suis dit: 'oublie tes douleurs, lâche tes coups et va chercher ta victoire'. A partir de là, j'ai frappé de plus en plus fort, je me suis libéré progressivement et j'ai réussi à faire basculer le match."

Pour poursuivre l'aventure, Tsonga jouera contre le Suisse Roger Federer, tête de série n°2, vainqueur du Canadien Milos Raonic, n°13, alors que Jérémy Chardy se mesurera à l'Ecossais Andy Murray, troisième mondial, qui n'a fait qu'une bouchée de Gilles Simon, n°14.

De son propre aveu, le Français a fait ce qu'il a pu, gérant tant bien que mal les douleurs découlant de son match précédent;

"Je savais que ça serait dur. J'ai essayé de faire ce que je pouvais. Tous les deux jeux, je me trouvais de nouvelles douleurs! J'avais peur de me faire un gros bobo", a-t-il concédé, lui qui était arrivé à Melbourne à nouveau handicapé par un problème de cervicales.

"Paradoxalement, je sors en meilleurs état qu'au début de tournoi. Je suis très content d'être arrivé en huitièmes. Après, j'ai toujours les regrets d'arriver en mauvaise forme sur un Grand Chelem. Mais c'est dommage de se condamner à la base."

Edité par Danielle Rouquié et Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant