Open d'Australie: trois Français éliminés au deuxième tour

le
0
PAULINE PARMENTIER ÉLIMINÉE AU 2E TOUR DE L'OPEN D'AUSTRALIE
PAULINE PARMENTIER ÉLIMINÉE AU 2E TOUR DE L'OPEN D'AUSTRALIE

MELBOURNE (Reuters) - Pauline Parmentier, Stéphanie Foretz-Gacon et Florent Serra, les trois Français engagés mercredi au deuxième tour de l'Open d'Australie à Melbourne, ont tous été éliminés.

Classée au 70e rang mondial, Pauline Parmentier a longtemps tenu tête à Monica Niculescu, tête de série numéro 31. Avec un set en poche et servant à 4-3, elle a même cru tenir sa chance d'accéder au troisième tour.

Mais la Roumaine a su renverser le cours du match, finalement remporté 4-6 6-4 6-1, grâce à une condition physique irréprochable. Monica Niculescu avait déjà éliminé une Française, Alizé Cornet, au tour précédent.

"Je suis frustrée car il y avait la place pour passer", a réagi Pauline Parmentier.

"Pendant un set et demi, j'étais la plus forte, je tenais mon plan de jeu mais je me suis peut-être trop projetée. Au bout, il y avait mon premier troisième tour en Grand Chelem."

Plus tôt dans la journée, Stéphanie Foretz-Gacon, 107e mondiale, n'a pu profiter longtemps de sa chance de fouler la Rod Laver Arena face à la tenante du titre Kim Clijsters.

Visiblement pressée, la Belge, treizième joueuse mondiale, a signé un succès express (6-0 6-1) en quarante-sept minutes seulement.

"Kim prenait la balle tôt et a connu très peu de déchet", a constaté Stéphanie Foretz, 30 ans.

"Je me suis battue avec mes armes mais c'était très loin d'être suffisant. Ce n'est pas évident de prendre ses repères sur le Central mais je n'étais pas effrayée, c'est plutôt sa vitesse de balle."

Chez les garçons, le parcours du qualifié Florent Serra, 156e mondial, s'est arrêté au deuxième tour. Le Bordelais a échoué face au Taïwanais Lu Yen-Hsun, victorieux en trois sets (7-5 6-2 6-2).

"C'était difficile, il a vraiment fait un bon match je trouve", a dit Florent Serra.

"C'est dommage parce qu'au premier set, j'ai des balles de break assez tôt et puis lui finalement, il a bien maintenu son intensité de jeu. Il prenait la balle très tôt. Après, il a continué à me donner très, très peu de points. Avec le vent et le soleil, j'ai eu du mal à trouver mes marques au service or je comptais tenir avec ma mise en jeu. C'est dommage, mais ça montre qu'au niveau intensité, en tout cas sur le premier set, je recommence à bien galoper et c'est de bon augure pour la suite de la saison."

Jeudi, neuf Français seront au programme pour la fin du deuxième tour.

Eric Salliot, édité par Gregory Schwartz

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant