Open d'Australie: Serena Williams mangée à la sauce Makarova

le
0
MARIA SHARAPOVA PASSE DANS LA DOULEUR À MELBOURNE
MARIA SHARAPOVA PASSE DANS LA DOULEUR À MELBOURNE

par Eric Salliot

MELBOURNE (Reuters) - L'inconnue Ekaterina Makarova a créé la sensation des huitièmes de finale de l'Open d'Australie du simple femmes lundi en écartant l'Américaine Serena Williams, tête de série n°12 et cinq fois victorieuse à Melbourne.

La Russe, 56e joueuse mondiale, a dominé l'Américaine en seulement deux sets 6-2 6-3 et une heure 22 minutes.

Blessée à la cheville gauche à Brisbane, Serena Williams n'a pas semblé dans sa forme optimale. L'air irrespirable et la chaleur accablante qui régnaient sur la Rod Laver Arena n'ont pas arrangé ses affaires.

"Elle a bien joué et moi j'ai commis 37 fautes directes, je crois que ça raconte le match", a dit Serena Williams.

"J'ai du mal à décrire la manière dont j'ai servi. J'aurais fait mieux en servant de la main gauche !"

La gauchère moscovite, 23 ans, n'avait encore jamais atteint un quart de finale d'un tournoi du Grand Chelem et ne compte à son palmarès qu'un tournoi, celui d'Eastbourne remporté en 2010.

"Je suis 56e et j'espère que c'est une erreur. En juin dernier, j'avais atteint le 29e rang mais j'ai manqué ma deuxième partie de saison. J'ai fini 2011 sur six premiers tours", a dit la Russe qui a regretté certain surnoms qui lui sont parfois donnés.

"MACARONI OU MACARENA"

"Les gens m'appellent macaroni ou macarena et je n'aime pas trop ça", a-t-elle déclaré.

En quart de finale, la Russe retrouvera sa compatriote Maria Sharapova, tête de série n°4, qui s'est débarrassée en trois sets (3-6 6-2 6-3) de Sabine Lisicki, n°14.

Comme lors de la demi-finale de Wimbledon l'an passé, l'Allemande s'est heurtée au roc de volonté qu'est l'ancienne numéro un mondiale, victorieuse de la première levée du Grand Chelem de la saison en 2008.

"Il y a pas mal de hauts et de bas dans ce match (notamment huit doubles fautes-NDLR) mais heureusement, j'ai fini sur un haut", a dit Maria Sharapova, qui a également remporté Wimbledon en 2004 et l'US Open en 2006.

La Tchèque Petra Kvitova, tête de série n°2, s'est pour sa part rapprochée de la place de numéro un mondiale en écartant 6-2 7-6 la Serbe Ana Ivanovic, n°21 et qui occupa la tête de la hiérarchie mondiale en 2008 après avoir remporté Roland-Garros.

La route des demi-finales semble grande ouverte pour Kvitova, qui trouvera mercredi en face d'elle Sara Errani, 48e mondiale.

Sous un soleil de plomb, l'Italienne a ruiné les espoirs de la Chinoise Zheng Jie sur le score de 6-2 6-1. Comme Ekaterina Makarova, Sara Errani atteint pour la première fois de sa carrière un quart de finale d'un tournoi majeur.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant