Open d'Australie : Paroles de favoris

le
0
Open d'Australie : Paroles de favoris
Open d'Australie : Paroles de favoris

Les différents favoris à la victoire finale se sont exprimés devant la presse avant le début de l'Open d'Australie lundi à Melbourne.

Le grand favori du tournoi, Novak Djokovic, va s’attaquer lundi à la défense de son titre face au jeune Sud-Coréen, Hyeon Chung (51eme mondial). Le Serbe a analysé rapidement sa saison passée, espérant poursuivre sur la même voie : « L'année 2015 a été la meilleure de ma carrière, a expliqué le n°1 mondial. Je vais bien sûr essayer de profiter de la confiance accumulée, surtout vers la fin de la saison, pour rester dans cette dynamique. »

Quand à la suite de sa saison, le Serbe reste mesuré. « Il est trop tôt pour dire ce qui va se passer cette saison. Le début de l'année s'est très bien passé. Je me suis bien préparé, j'ai pris du temps pour travailler certaines choses, pour poser de bonnes fondations pour cette saison qui comprend les Jeux Olympiques, une de mes grandes priorités. »

De son côté, Rafael Nadal ne semble pas beaucoup croire en ses chances. Le Majorquin, sèchement battu par Djokovic à Doha (6-1, 6-2), reconnait la supériorité de son adversaire. « Novak Djokovic joue mieux que les meilleurs joueurs du classement, c’est évident. C’est difficile de le voir perdre des matchs. Mais, j’espère être ici, près de lui. »

L’Espagnol évoque également la qualité physique du numéro 1 mondial, qui ne se blesse que très rarement. « Premièrement, Novak est un grand joueur. Deuxièmement, il ne se blesse presque jamais. Et ça l’aide beaucoup à garder confiance en lui et en ses possibilités. De plus, il ne perd jamais le rythme sur une saison. Quand vous êtes au top et que vous vous blessez, le plus dur est de retrouver la confiance que vous aviez avant la blessure. Il est déterminant de pouvoir passer une saison sans blessure pour garder un rythme et un niveau de jeu. Sans blessure, Novak peut également s’entraîner comme il le souhaite. C’est très positif pour lui ».

Pour Roger Federer, l’Open d’Australie s’annonce difficile. Malgré une finale à Brisbane en ce début d’année (défaite contre Raonic 6-4, 6-4), le Suisse parait diminué, car malade. Selon lui, l’objectif est de survivre à la première semaine. « Une telle prudence de ma part est légitime, remarque-t-il. Il y a, bien sûr, mon état physique avec les problèmes rencontrés depuis Brisbane. Il y aussi le souvenir de ma défaite de l'an dernier au troisième tour contre Andreas Seppi. Cette défaite avait constitué une très mauvaise surprise. Avec le recul, il s'agit de mon match le plus décevant de 2015 ».

Le Suisse a déclaré au micro d’Eurosport espérer retrouver rapidement sur sa route Novak Djokovic. « Quand j’aurai la chance de rencontrer à nouveau Novak, ce sera intéressant de voir où se jouera le match, sur quelle surface et ce que Novak me laissera faire. Il y a vraiment quelque chose à tenter sur sa deuxième balle ».

Un autre Suisse, Stanislas Wawrinka, ne semble pas plus stressé que ça à la veille du Grand Chelem australien. Le vainqueur de l’édition 2014 avoue se sentir bien en Australie. « Oui, c’est toujours sympa de revenir ici, l’Open d’Australie a toujours été mon tournoi favori. J’aime débuter l’année ici. Tout le monde aime débuter la saison en Australie et je pense que c’est ce qui rend ce tournoi particulier. C’est une nouvelle année et j’espère qu’elle me verra accomplir de belles choses. »

Le numéro 4 mondial a évoqué une possible confrontation avec Novak Djokovic, sans dramatiser. « Bien sûr qu’il joue de façon ahurissante. C’est pour cela qu’il est n°1. Mais pour moi, ça ne change rien. Il y a toujours un tournoi à disputer. Je n’ai pas besoin de le battre absolument. Je suis content de la façon dont je joue, j’ai confiance en moi et ce qui m’importe surtout, c’est mon match du premier tour. »

Andy Murray semble très concerné par l’arrivée de son futur enfant. La naissance pourrait avoir lieu lors de la quinzaine, ce qui ne l’empêchera surement pas d’y assister. « Mon enfant et ma femme sont plus importants qu’un match de tennis. La plupart du temps, je pense à ça... C'est un grand changement qui arrive ! Et c'est très, très excitant. Je n'ai encore jamais été dans une telle position donc c'est une chose que je dois apprendre à prendre en main. Les nouvelles expériences sont toujours quelque chose de bien, il y a toujours à en tirer ! »Le Britannique pourrait donc abandonner le tournoi, même s’il parvenait en finale. 

Enfin, des nouvelles du local en la personne de Nick Kyrgios. Habitué aux polémiques, le jeune numéro 1 australien y est encore allé de sa déclaration en conférence de presse. « Pour être totalement honnête, ce n’est qu’un tournoi parmi d’autres. Si vous perdez au premier tour, il y a 50, 60 autres tournois qui suivent dans la saison. Autant d’opportunités de passer à autre chose et de transformer cette défaite en quelque chose de positif. » Les Australiens apprécieront.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant