Open d'Australie: les sueurs froides de Jo-Wilfried Tsonga

le
0
PREMIER TOUR DIFFICILE POUR JO-WILFRIED TSONGA À L'OPEN D'AUSTRALIE
PREMIER TOUR DIFFICILE POUR JO-WILFRIED TSONGA À L'OPEN D'AUSTRALIE

MELBOURNE (Reuters) - Jo-Wilfried Tsonga a confié n'avoir jamais cédé à l'affolement lors de son premier tour compliqué mardi à l'Open d'Australie face à l'Ouzbek Denis Istomin, 60e mondial.

Le Français, tête de série numéro six, s'est imposé en quatre manches (6-4 3-6 6-2 7-5 en 2h54) après avoir dû serrer le jeu lorsque l'Ouzbek, qu'on savait en forme après sa demi-finale à Sydney, s'est montré menaçant.

"Je ne me suis pas spécialement affolé, a déclaré Jo-Wilfried Tsonga. Il m'a posé beaucoup de problèmes et j'ai su réagir. Cela me donne pas mal de certitudes sur mon état physique car je sors sans être trop émoussé."

Le Manceau a notamment dû écarter cinq balles de break au début du troisième set. En fin de partie, après avoir manqué deux balles de match à 5-2, il a vu fondre son avance. Mais il a vu son adversaire craquer dans le douzième jeu.

"J'ai servi pour le match à 5-3 mais le gars a incroyablement retourné sur des premières balles, ça me rendait dingue. Même si je me suis fait une petite frayeur, ce n'est pas si mal de se lancer ainsi dans le tournoi", a estimé le numéro un français.

"C'était un tour piège. Il y a toujours de la tension, plein de facteurs de stress, comme la tension de la raquette ou la condition physique", a-t-il ajouté.

Sur le papier, le Français devrait avoir un deuxième tour moins dangereux. Il sera confronté au Brésilien Ricardo Mello, 31 ans et 108e mondial.

"Ça paraît plus à ma portée. Il court beaucoup mais si je suis sérieux et que j'impose mon jeu, je pense que cela devrait aller."

Eric Salliot, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant