Open d'Australie: les favoris assurent en huitièmes de finale

le
0
LA LEÇON DE ROGER FEDERER À MELBOURNE
LA LEÇON DE ROGER FEDERER À MELBOURNE

par Eric Salliot

MELBOURNE (Reuters) - Tous les grands favoris de l'Open d'Australie engagés dimanche à Melbourne ont répondu présent en huitièmes de finale, Kim Clijsters et Roger Federer en tête, et ce malgré une chaleur accablante.

Conséquence de ces cartons pleins du côté des stars du circuit, certains quarts de finale déjà connus sentent le soufre, avec notamment un choc attendu entre Roger Federer et Juan Martin Del Potro, et un autre rendez-vous entre Rafael Nadal et Tomas Berdych.

Dans le match vedette attendu par tout le pays, le Suisse a donné une véritable leçon de tennis au jeune espoir australien âgé de 19 ans, Bernard Tomic, balayé en 1h44.

Après une première demi-heure équilibrée, le numéro trois mondial a accéléré la cadence et enregistré un succès aisé 6-4 6-2 6-2, finissant sur un coup droit tout en toucher, la marque de fabrique de son jeune adversaire.

"Je m'étais mis beaucoup de pression en sachant que je jouerai un local, un peu comme avant Tsonga à Bercy", a déclaré Roger Federer en conférence de presse.

"Il m'a fait beaucoup travailler (...) Je trouve qu'il est déjà très bon, il a énormément progressé ces quatre derniers mois", a ajouté l'ancien numéro un mondial.

À 30 ans, le Suisse jouera mardi le 1000e match de sa carrière face à Juan Martin Del Potro, l'un des trois joueurs à l'avoir déjà battu dans une finale d'un tournoi majeur.

Relégué sur la Margaret Court Arena, l'Argentin n'a fait qu'une bouchée (6-4 6-2 6-1) de l'Allemand Philipp Kohlschreiber, 41e mondial. Il n'avait plus atteint les quarts de finale d'un Grand Chelem depuis l'été 2009.

BERDYCH SNOBE ALMAGRO

En plein cagnard, Rafael Nadal (n°2) a sué à grosses gouttes mais son compatriote Feliciano Lopez, tête de série 18, n'a tenu que 2h25, avec un maigre butin (6-4 6-4 6-2).

En quart de finale, l'Espagnol se mesurera à Tomas Berdych, tête de série numéro sept.

Le Tchèque est venu à bout de Nicolas Almagro (n°10) en quatre manches électriques (4-6 7-6 7-6 7-6). Ulcéré d'avoir été visé comme un lapin sur une balle d'Almagro en toute fin de match, le Tchèque a refusé de serrer la main de son adversaire à l'issue de la rencontre.

"Le court est suffisamment grand comme ça mais il m'a délibérément touché au bras. Il s'est excusé mais vous trouvez que c'est suffisant? Il aurait dû jouer la balle différemment. On ne va pas en faire une histoire, c'est du passé pour moi", a dit le Tchèque en conférence de presse.

Tomas Berdych a quitté le court sous les sifflets mais cette histoire risque de le poursuivre d'autant qu'il s'est déjà accroché avec Rafael Nadal au tournoi indoor de Madrid en 2006.

Dans le tableau féminin, le remake de la finale 2011 entre et Li Na (n°5) et Kim Clijsters (n°11) a donné lieu à une partie à rebondissements que la Belge n'est pas près d'oublier, elle qui dispute sa dernière année sur le circuit.

La tenante du titre a en effet sauvé quatre balles de match consécutives dans le tie-break de la deuxième manche avant de décrocher son billet pour les quarts de finale en tremblant (4-6 7-6 6-4).

Mardi, la Belge défiera la numéro une mondiale Caroline Wozniacki, qui a éliminé en soirée la Serbe Jelena Jankovic, 6-0 7-5.

Après avoir vécu un calvaire, la Serbe a réagi mais elle s'est montrée incapable d'enchaîner après avoir sauvé une balle de match à 5-4. La Danoise a alors su défendre comme une damnée pour boucler cette rencontre en 1h43.

L'autre quart de finale du haut de tableau mettra aux prises Victoria Azarenka (n°3) à Agnieszka Radwanska (n°8). Dans la fournaise de Melbourne, la Biélorusse et la Polonaise n'ont connu aucun problème, respectivement face à la Tchèque Iveta Benesova (6-2 6-2) et l'Allemande Julia Görges (6-1 6-1).

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant