Open d'Australie : Les chances bleues

le
0
Open d'Australie : Les chances bleues
Open d'Australie : Les chances bleues

L'Open d'Australie est sans doute la levée du Grand Chelem qui réussit le moins aux Tricolores. Pour preuve, il faut remonter à 2010 pour trouver trace d'un Français en demi-finale du tournoi (Jo-Wilfried Tsonga). Pire, l'an passé, aucun Français n'était présent en deuxième semaine (comme en 2011). Privés de Richard Gasquet (9eme mondial et forfait pour une blessure au dos) et en difficulté en ce début de saison, les Bleus vont-ils redresser la barre ? Présentation des chances des joueurs de l'Hexagone.

Tsonga en chef de file (30 ans, 10eme mondial)
Meilleur résultat dans le tournoi : Finale (2007)
Résultat l’an dernier : forfait
C’est sans doute la plus grande chance française. Le Manceau a souvent réussi dans cette compétition, y obtenant sa seule et unique finale en Grand Chelem. Tsonga n’a cependant plus atteint le dernier carré depuis 2010. Forfait l’an dernier, le numéro 1 français n’a aucun point à défendre. Blessé début janvier à l’avant-bras droit (contracture), Tsonga a enchaîné avec une défaite décevante face à Bautista Agut en demi-finales du tournoi d’Auckland (break d’avance et balle de match dans le second set, défaite en trois manches). Il débutera son tournoi face à un autre ancien finaliste, le Chypriote Marcos Baghdatis qu’il connaît bien (5 rencontres) et qui lui réussit (5 victoires). Un duel au 3eme tour l’attend avec un autre Français, Benoît Paire. En huitièmes de finale, il pourrait être opposé à Kei Nishikori, contre qui il avait échoué au même stade en 2012. L’heure de la revanche va-t-elle sonner, avant un duel plus compliqué face à Djokovic ?

Simon, avec les moyens du bord (31 ans, 15eme au classement ATP)
Meilleur résultat dans le tournoi : Quart de finale (2009)
Résultat l’an dernier : 3eme tour
Ce n’est pas un secret, Gilles Simon n’est pas dans une forme olympique. Gêné par une blessure aux abdominaux, le Français n’a toujours pas levé les bras en 2016 (3 défaites). Avant de penser à un possible huitième de finale face à Djokovic, Simon devra se défaire au premier tour de Vasek Pospisil (39eme), capable du pire comme du meilleur. Le Niçois n’avait surement pas besoin de cela en ce début de saison compliqué. Si l’on tient compte du fait que Simon n’a plus connu la deuxième semaine depuis 2013 et une défaite contre Andy Murray, le Tournoi s’annonce compliqué pour le Français.

Paire, la confirmation ? (26 ans, 18eme au classement ATP)
Meilleur résultat dans le tournoi : 3eme tour (2014)
Résultat l’an dernier : 1er tour des qualifications
Après une remontée fantastique en 2015 (149eme en janvier, 19eme en novembre), Benoît Paire doit viser plus haut. La prochaine marche à gravir pour l’Avignonnais est sans aucun doute la deuxième semaine en Grand Chelem. Le Français a réussi à atteindre ce stade de la compétition pour la première fois en fin de saison dernière à l’US Open. L’amoureux transi de la chanteuse Shy’m avait notamment effacé Nishikori en cinq sets au premier tour, avant de tomber face à Tsonga en huitièmes. Problème : pour parvenir à cette deuxième partie de l’Open d’Australie, Benoît Paire devra faire face une nouvelle fois à son compatriote, cette fois au 3eme tour. Son bon début de saison (demie à Chennai, huitièmes de finale à Auckland) confirme ses bonnes dispositions. Au premier tour, Paire affrontera un inconnu, l’Américain Noah Rubin (335eme).

L’énigme Monfils (30 ans, 24eme au classement ATP)
Meilleur résultat dans le tournoi : huitièmes de finale (2009)
Résultat l’an dernier : 2eme tour
Personne n’attend rien de Gaël Monfils en ce début de saison. Avec zéro match au compteur en 2016, impossible de savoir où il en est. Opposé à un qualifié au premier tour, Monfils aura sur sa route le régulier Kévin Anderson (11eme) au 3eme tour, avant un éventuel huitièmes de finale de gala face à Rafael Nadal. Le Parisien n’a jamais véritablement brillé dans le tournoi australien, atteignant une seule fois la deuxième semaine en 2009 (défaite face à Simon en huitièmes). Sa déconvenue de l’an dernier (défaite face à Janowicz), couplée à une préparation tronquée (blessure à la jambe à l’IPTL), ne laisse rien présager de bon. A lui de prouver le contraire.

Chardy, la surprise ? (31eme au classement ATP)
Meilleur résultat dans le tournoi : quart de finale (2013)
Résultat l’an dernier : 2eme tour
S’il sort de l’une de ses meilleures saisons (huitièmes de finale à Roland-Garros et à l’US Open), Jérémy Chardy n’a pas beaucoup de points à défendre en terre australienne (défaite contre Seppi au 2eme tour l’an dernier). En 2013, le Palois avait atteint les quarts de finale de la compétition, meilleur résultat de sa carrière dans un tournoi du Grand Chelem. Son début de saison plutôt bon (8emes à Doha, quarts à Sydney) confirme qu’il faudra compter sur lui. Son premier tour face au fantasque Ernest Gulbis lui permettra de rentrer directement dans son tournoi, avant un possible duel face à Nadal au 3eme tour.

Benneteau, le vétéran (34 ans, 474eme au classement ATP)
Meilleur résultat dans le tournoi : 3eme tour (2006, 2012, 2013)
Résultat l’an dernier : 1er tour
Le Bressan revient de loin, très loin même. Après une saison 2015 quasi blanche à cause d’une pubalgie récurrente, le spécialiste du double revient sur le circuit. Son début de saison n’est pas une réussite, avec une défaite sèche au Challenger de Nouméa en quarts face à Alejandro Falla (6-1, 6-1), et aucun tournoi depuis. Grâce à son classement protégé (39eme), le Français a pu entrer directement dans le tableau. Pour son entrée en lice, le natif de Bourg-en-Bresse se coltinera Nicolas Almagro, un autre habitué du circuit, disparu des radars ces dernières saisons. La suite s’annonce plus compliquée pour Benneteau, avec un possible deuxième tour face à Dominic Thiem (20eme). L’essentiel n’est pas là. Ce retour à la compétition est déjà une victoire en soi.

Quentin Halys, le petit dernier (19 ans, 197eme au classement ATP)
Première participation cette année
Et si c’était la petite surprise de ce tournoi ? Bénéficiaire d’une wild-card, Quentin Halys est lui aussi présenté comme l’un des espoirs français du tennis. 197eme au classement ATP, il se rapproche peu à peu des portes du Top 100. Avec un début de saison encourageant (quarts de finale aux Challenger de Nouméa et Canberra), le Français débutera l’Open d’Australie contre Ivan Dodig (90eme). Gagnera-t-il son ticket pour affronter Novak Djokovic au tour suivant ?

A suivre également...
Lucas Pouille (21 ans, 73eme au classement ATP), qui sera opposé au géant canadien Milos Raonic. Adrian Mannarino (27 ans, 44eme au classement ATP), qui devra se défaire de Sam Groth l’Australien (66eme) pour affronter Andy Murray, face auquel il avait failli créer l’exploit lors du dernier US Open (défaite en cinq sets, après avoir mené 2 sets à 0). Enfin, Nicolas Mahut (33 ans, 71eme au classement ATP) aura un premier tour abordable contre Marco Cecchinato (91eme) avant un possible duel franco-français avec Gaël Monfils au deuxième tour, et Paul-Henri Mathieu (33 ans, 97eme au classement ATP) qui tentera d’éliminer l’Espagnol Guillermo Garcia-Lopez (27eme).

Victor DEGIOANNI

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant