Open d'Australie: la course en solitaire de Gaël Monfils

le
0
PREMIER TOURNOI DU GRAND CHELEM POUR GAËL MONFILS DEPUIS UN AN
PREMIER TOURNOI DU GRAND CHELEM POUR GAËL MONFILS DEPUIS UN AN

par Eric Salliot

MELBOURNE (Reuters) - Gaël Monfils, remonté à la 86e place mondiale après sa demi-finale à Auckland la semaine dernière, entamera mardi face à l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov, tête de série n°18, un Open d'Australie très particulier.

D'abord parce qu'il s'agit du premier tournoi du Grand Chelem de l'ancien septième joueur mondial depuis un an, après trois forfaits, en raison d'une blessure au genou, à Roland-Garros, Wimbledon et Flushing Meadows.

Ensuite parce qu'il n'avait pas abordé un tournoi majeur aussi mal classé depuis 2005, l'année suivant sa prolifique saison en juniors.

Enfin parce que le Français affiche une solitude presque déprimante à Melbourne. Cet automne, le Français a donné un grand coup de balai, cessant sa collaboration avec son entraîneur et conseiller Patrick Chamagne.

Résultat: plus de coach, ni de kinésithérapeute.

Dimanche, à l'occasion d'un entraînement léger avec son copain Josselin Ouanna, contre qui - clin d'oeil du destin - il avait remporté le titre en juniors en 2004, seul son agent est venu s'installer dans la tribune du petit court n°20.

"C'est différent, je m'y habitue. Je me rends compte que je suis vraiment le seul à voyager sans personne. Je vais au restaurant tout seul ou alors j'enchaîne les room-services à l'hôtel. C'est, je dirais, la vie d'un joueur de tennis", dit-il.

DES PERFORMANCES ENCOURAGEANTES

La face cachée plutôt. Après une année 2012 catastrophique, Gaël Monfils est déjà bien content de pouvoir rejouer au tennis. Il possède même déjà cinq victoires au compteur, après son quart de finale à Doha et sa demi-finale à Auckland.

Des performances encourageantes mais qui retardent simplement une nouvelle glissade à venir au classement.

"Je suis remonté 86e?", s'est étonné Gaël Monfils devant les journalistes. "Mais je sais que je vais sortir des 100 incessamment sous peu (NDLR : il a 240 points à défendre dans le mois à venir). Ce sera plus dur. Mais si je suis constant, ça peut revenir assez vite."

Un retour espéré vers les sommets qui pourrait être facilité par l'embauche d'un entraîneur. Car, au contraire de Jo-Wilfried Tsonga, seul pendant dix-huit mois, le Parisien ne goûterait guère une autogestion prolongée.

"Honnêtement, si je trouve quelqu'un et que l'on s'entend tout de suite, je suis comme un dingue ! Je ne cache pas que je n'ai pas beaucoup de contacts. Je vais étudier les quelques propositions qu'a reçues mon agent", confesse-t-il.

Tout paraît donc sombre autour de Gaël Monfils mais le Français affirme pourtant le contraire.

"J'ai entendu que j'étais déprimé, limite que j'allais me suicider mais je suis très heureux dans ma vie d'homme même si ma vie professionnelle est chaotique", dit-il.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Jean-Philippe Lefief

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant