Open d'Australie: l'arbitre français se souviendra de la finale

le
0

MELBOURNE (Reuters) - Le Niçois Pascal Maria, 38 ans, est ressorti sonné après avoir arbitré dimanche à Melbourne la rencontre entre Novak Djokovic et Rafael Nadal, remportée par le Serbe après cinq heure et 53 minutes de jeu, un record pour une finale de Grand Chelem.

"Je suis KO, j'ai besoin d'une bonne bière", a déclaré à Reuters Pascal Maria. "Je retiendrai que les deux joueurs ont été d'une exemplarité et d'une combativité incroyables. Je crois qu'on va se souvenir longtemps de ce match."

Le Français, qui est à plusieurs reprises revenu sur des décisions de ses juges de ligne, a vécu intensément cette finale de titans, tout en restant le plus professionnel possible.

"Sur la chaise, on pense juste à annoncer les balles et à ne pas faire d'erreurs. Les deux étaient incroyablement forts mentalement. Je ne regardais pas trop l'horloge", a-t-il raconté.

Pascal Maria est un habitué des marathons. Il avait eu la chance d'arbitre la finale de Wimbledon 2008 entre Rafael Nadal et Roger Federer, achevée 9-7 au cinquième set à la nuit tombante.

A l'Open d'Australie 2003, il avait déjà officié pour le quart de finale entre Andy Roddick et Younes El Aynaoui, conclu 21-19 au cinquième set en faveur de l'Américain après cinq heures de lutte.

"Il faut remercier mes patrons pour m'avoir donné ces matches", a-t-il conclu, épuisé mais heureux.

Eric Salliot, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant