Open d'Australie: joli tir groupé des Français à Melbourne

le
0
RETOUR EN FORME POUR GAËL MONFILS
RETOUR EN FORME POUR GAËL MONFILS

par Eric Salliot

MELBOURNE (Reuters) - La deuxième journée de l'Open d'Australie a été marquée mardi par le joli tir groupé des Français chez les hommes avec les succès de Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet, Gilles Simon, Jérémy Chardy et surtout de Gaël Monfils.

A partir de mercredi, le tennis tricolore comptera donc au total huit représentants masculins à Melbourne et quatre chez les femmes, grâce à la victoire de Kristina Mladenovic.

De tous les Français engagés dans la journée, Gaël Monfils est celui qui a signé la plus grosse performance en éliminant en quatre sets la tête de série n°18, l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov (6-7 7-6 6-3 6-3).

Après une saison 2012 gâchée par une blessure au genou, le Parisien effectue un retour au jeu spectaculaire, même si sa demi-finale à Auckland la semaine dernière avait déjà laissé présager de bonnes choses.

S'appuyant sur un service au point (26 aces) et un jeu de jambes toujours aussi explosif, le 86e joueur mondial a usé son adversaire. Au deuxième tour, il se mesurera au Taïwainais Yen-Hsun Lu, 61e mondial.

Programmé sur la Hisense Arena, Jo-Wilfried Tsonga (n°7) a dominé son compatriote Michaël Llodra en trois sets (6-4 7-5 6-2), avec toutefois quelques petits états d'âme.

"Avec Mika, on a passé tellement de bons moments, aux Jeux olympiques notamment (ils ont gagné l'argent en double, ndlr), que ce n'est jamais évident de l'avoir en face mais c'est quelque chose de courant", a-t-il dit en conférence de presse.

Jo-Wilfried Tsonga, qui rencontrera au prochain tour le Japonais Go Soeda, a retrouvé avec bonheur l'atmosphère bon enfant de l'Open d'Australie. "J'ai toujours mon groupe de supporters, ils sont fidèles depuis 2008", a-t-il souligné en faisant référence à l'année de sa finale perdue contre Novak Djokovic.

Richard Gasquet, 10e mondial, a débuté victorieusement face à l'Espagnol Albert Montanes, 96e à l'ATP. Après un début poussif où il a été mené 5-3, le Français a réagi avec la confiance qui l'habite depuis son récent titre à l'Open du Qatar (7-5 6-2 6-1).

MLADENOVIC ÉVITE LE ZÉRO POINTÉ

Au deuxième tour, le Biterrois jouera contre le Colombien Alejandro Falla, qui a éliminé Josselin Ouanna.

Toujours gêné par des douleurs au cou, Gilles Simon (n°14) a franchi l'obstacle Filippo Volandri, malgré une première manche fantomatique (2-6 6-3 6-2 6-2).

"Mon début de match était très inquiétant. Je me suis refait mal vendredi, je prends mon mal en patience et j'essaie de survivre. Sur le match, je ne sais pas trop pourquoi ça a tourné. Je tapais un peu mieux mais il bougeait moins bien", a raconté le Niçois. Jeudi, il se frottera au Canadien Jessie Levine.

De son côté, Jérémy Chardy a ouvert son compteur en 2013 en battant en quatre sets (7-6 6-7 6-2 6-1) l'Espagnol Adrian Menendez-Maceiras, 233e mondial et issu des qualifications. Il retrouvera jeudi un nouvel Espagnol, Marcel Granollers, tête de série n°30.

Enfin, Benoît Paire a reçu une leçon des mains de Roger Federer (n°2). Pour son premier match de l'année, le Suisse s'est montré très facile (6-2 6-4 6-1).

"Quand Federer est entré sur le court et qu'il a été ovationné comme un dieu, ça m'a impressionné. Je ne suis pas parvenu à lire son service. Sur un match comme ça, c'est zéro plaisir", a déclaré Benoît Paire.

Dans le tableau féminin, Kristina Mladenovic, 98e mondiale, a évité le zéro pointé du côté des Françaises. Opposée à la Hongroise Timea Babos, la Française a dû s'armer de patience puisqu'elle s'est imposée à l'arraché (6-3 4-6 11-9) après 2h54 d'un combat sans merci.

"Je suis super heureuse de m'en être sortie, au bout du bout, au mental. J'avais joué mon premier Open d'Australie en 2008 mais je commence seulement à m'installer. L'objectif, c'est de rester en bonne santé", a souligné la protégée de Thierry Ascione.

Après un premier set parfait, Caroline Garcia, 163e mondiale et bénéficiaire d'une invitation, a décliné au fil des minutes (3-6 6-3 6-1) face à la Russe Elena Vesnina qui vient juste de remporter son premier titre WTA à Hobart.

Même si elle n'a que 18 ans, la Française désespère de trouver le déclic. "Je commence en jouant normalement, après je recule et ce n'est pas mon jeu. C'est une énième fois où je peux y arriver", a-t-il dit en sanglotant.

Quant à Mathilde Johansson, elle a trébuché 6-4 6-2 face à l'Ouzbèque Akgul Amanmuradova, 199e et issue des qualifications.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant