Open d'Australie: Djokovic gagne à Melbourne pour la 4e fois

le
0
TROISIÈME TITRE DE SUITE POUR DJOKOVIC À MELBOURNE
TROISIÈME TITRE DE SUITE POUR DJOKOVIC À MELBOURNE

par Eric Salliot

MELBOURNE (Reuters) - Le Serbe Novak Djokovic, numéro un mondial, a remporté dimanche son quatrième titre à l'Open d'Australie, le troisième d'affilée, en battant l'Ecossais Andy Murray 6-7(2) 7-6(3) 6-3 6-2.

Djokovic, 25 ans, s'est imposé après trois heures et quarante minutes de jeu, un ultime coup du Britannique terminant dans le filet.

Signant son quatrième titre "down under", après 2008, 2011 et 2012, il devient le premier joueur à l'emporter trois fois de suite à Melbourne.

Il ajoute aussi un sixième titre majeur à son palmarès, puisqu'il a également gagné Wimbledon et l'US Open en 2011, et rejoint ainsi des champions comme Stefan Edberg ou Boris Becker.

"C'est un sentiment totalement incroyable de gagner une quatrième fois ce trophée. C'est vraiment mon Grand Chelem préféré", a dit Djokovic après avoir reçu la coupe des mains d'Andre Agassi, lui aussi titré quatre fois à Melbourne.

Dotés d'un jeu similaire, Djokovic et Murray ne lâchaient rien durant une première heure qui a eu du mal à passionner les spectateurs du Melbourne Park.

Comme lors de la finale de l'US Open, remporté par l'Ecossais, le premier set s'est joué au tie-break. Si le jeu décisif de Flushing Meadows avait été irrespirable (12-10 pour l'Ecossais), celui de la Rod Laver Arena a rapidement tourné à l'avantage d'Andy Murray, sur le score de sept points à deux.

Novak Djokovic pouvait avoir des regrets puisqu'il s'était procuré cinq balles de break au total durant cette première manche.

ET MURRAY A CRAQUÉ

Profitant de l'élan, le Britannique s'est offert trois balles de "mini-KO" en début de deuxième set, mais le numéro mondial s'est fait violence pour recoller au score.

"Il a raté un revers facile et, après, j'ai commencé à trouver mon rythme, je me suis senti plus à l'aise", a estimé Novak Djokovic.

Les jeux ont ensuite défilé et tout s'est joué dans un deuxième tie-break. Cette fois, le Serbe en sortait vainqueur sept points à trois.

Ce jeu décisif a été marqué par un événement inhabituel. Alors qu'il s'apprêtait à déclencher son geste pour frapper une deuxième balle de service, à 2-2 dans le tie-break, Andy Murray a été gêné par une plume de mouette.

"Cet événement a dû le perturber car il a fait cette double faute cruciale", a dit Novak Djokovic.

Les deux hommes se sont rendus coup pour coup et la finale a basculé à 4-3 dans la troisième manche, sur un premier break réalisé par Novak Djokovic. Jamais dans une entame de finale de Grand Chelem, deux joueurs n'avaient tenu leur mise en jeu aussi longtemps (31 jeux de rang).

En confiance, Novak Djokovic a bouclé le set 6-3. Coriace, l'Ecossais s'est offert une balle de break capitale au début de la quatrième manche mais Novak Djokovic a repoussé la menace et, dans la foulée, est parvenu à prendre une deuxième fois le service de son adversaire (2-1).

Visiblement en souffrance, l'Ecossais a craqué sur une double faute (4-1). Au moment de servir pour le match, le numéro un mondial a montré une légère crispation. "Même avec deux breaks d'avance, je savais qu'il se battrait jusqu'au bout", a encore dit le Serbe.

Mais Murray a expédié un ultime coup dans le filet, trahi par son corps, fatigué par une demi-finale usante en cinq sets face à Roger Federer.

Ce quatrième trophée, Novak Djokovic sait qu'il a failli lui échapper il y a une semaine en huitième de finale, face à Stanislas Wawrinka.

"Dimanche dernier, Stan méritait de gagner. C'est le sport. C'est avec des matches comme ça qu'on construit la confiance", a-t-il conclu.

Une confiance qui ne l'abandonnera pas avant de s'attaquer à sa montagne personnelle: Roland-Garros, le seul "Majeur" qu'il n'a pas remporté.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant