Open d'Australie: Djokovic est pressé, Murray adore les Français

le
0
ANDY MURRAY SORT MICHAËL LLODRA AU 3E TOUR DE L'OPEN D'AUSTRALIE
ANDY MURRAY SORT MICHAËL LLODRA AU 3E TOUR DE L'OPEN D'AUSTRALIE

par Peter Rutherford

MELBOURNE (Reuters) - Le public de Melbourne n'a vu jouer samedi le numéro un mondial Novak Djokovic qu'un peu plus d'une heure, le temps d'une qualification pour les huitièmes de finale de l'Open d'Australie, où figurera également Andy Murray, qui adore les Français.

Chez les femmes, Serena Williams et Petra Kvitova n'ont guère passé plus de temps sur les courts pour décrocher leur ticket pour le tour suivant, à la différence de Maria Sharapova, qui a mis près d'une heure et demi avant de construire son succès sur Angelique Kerber, sur le score de 6-1 6-2.

Élégant dans la victoire, Novak Djokovic a tenu à saluer en conférence de presse la performance de son adversaire du jour, Nicolas Mahut, qui malgré un genou douloureux, a serré les dents jusqu'au dernier point 6-0 6-1 6-1.

"J'ai une pensée pour mon adversaire, qui de toute évidence, avait des difficultés à se déplacer sur le court. Tout le monde pensait qu'il allait abandonner (...) Mais il a réussi à tenir. Donc, tout le mérite lui revient", a déclaré le numéro un mondial à l'issue de sa victoire.

Au-delà de la défaite de Nicolas Mahut, le camp français a payé un lourd tribut samedi à Melbourne, en perdant quatre autres représentants, Gaël Monfils et Marion Bartoli en tête.

Le Parisien, diminué par des douleurs au dos, s'est en effet incliné en cinq manches face à Mikhail Kukushkin, 92e mondial et la finaliste de Roland-Garros 2011 a disparu du tableau, battue par la Chinoise Zheg Jie, 38e mondiale, 6-3 6-3.

De son côté, Julien Benneteau s'est incliné face à Kei Nishikori (4-6 7-6 7-6 6-3), qui est devenu samedi le premier Japonais à se qualifier pour les huitièmes de finale à Melbourne depuis le début de l'ère Open, en 1968.

VICTOIRE ÉMOUVANTE DE LLEYTON HEWITT

Le cinquième tricolore à avoir déposé les armes à Melbourne n'est autre que Michaël Llodra, victime d'Andy Murray (6-4 6-2 6-0), qui prend un malin plaisir depuis quelques temps à éliminer des Français. Sur ses 26 dernières confrontations avec eux, l'Ecossais s'est en effet imposé à 25 reprises.

Finaliste malheureux ces deux dernières années à Melbourne, Andy Murray semble cette année en pleine confiance, notamment grâce au soutien de son nouvel entraîneur, Ivan Lendl.

"J'ai beaucoup mieux bougé aujourd'hui que lors de mes deux matches précédents (...) C'est bon signe pour moi car quand je bouge bien, mon jeu suit", a-t-il expliqué à l'issue de sa victoire.

"Il faut encore que je progresse, que je m'améliore encore un peu à chaque tour. Ce soir j'ai réalisé de bonnes choses alors j'attends beaucoup du prochain tour", a ajouté l'Ecossais.

Malgré ses cinq défaites enregistrées samedi, le camp français a trouvé certaines satisfactions avec les qualifications aisées de Jo-Wilfried Tsonga, qui a balayé le Portugais Frederico Gil (6-2 6-2 6-2), et celle de Richard Gasquet, qui a signé une victoire probante contre le Serbe Janko Tipsarevic (6-3 6-3 6-1).

Chez les femmes, la dernière représentante du tennis américain à Melbourne, Serena Williams, a mis 59 minutes pour se défaire de la Hongroise Greta Arn 6-1 6-1.

La numéro deux mondiale, Petra Kvitova, en a passé 21 de moins sur le court, en bénéficiant de l'abandon de Maria Kirilenko. La Tchèque menait alors 6-0 1-0.

La journée s'est achevée avec un dernier match très émouvant pour les spectateurs de la Rod Laver Arena puisque l'ancien numéro un mondial australien Lleyton Hewitt, invité sur le tournoi, a écarté en quatre sets le Canadien Milos Raonic 4-6 6-3 7-6 6-3.

Olivier Guillemain pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant