Open d'Australie: bon début des Français à Melbourne

le
0
BENNÉTEAU ET RUFIN PASSENT LE 1ER TOUR À L'OPEN D'AUSTRALIE
BENNÉTEAU ET RUFIN PASSENT LE 1ER TOUR À L'OPEN D'AUSTRALIE

par Eric Salliot

MELBOURNE (Reuters) - Six Français, équitablement répartis dans les deux tableaux, ont franchi lundi le premier tour de l'Open d'Australie, belle performance collective puisque huit étaient sur les courts.

Promu tête de série numéro 32 après le forfait de John Isner, Julien Benneteau n'avait pas été gâté par le sort en héritant du Bulgare Grigor Dimitrov, 41e mondial et récent finaliste à Brisbane.

Sérieux, concentré, Benneteau a pourtant avalé l'obstacle avec aisance (6-4 6-2 6-4).

"Je m'attendais à un match beaucoup plus serré car on avait disputé trois tie-breaks lors de notre dernière rencontre à Bâle", a estimé le Français. "Mon niveau moyen a été très bon."

Au deuxième tour, il retrouvera son compatriote Edouard Roger-Vasselin, 101e mondial et son partenaire de double à Melbourne.

Roger-Vasselin est venu à bout du qualifié Ruben Bemelmans après un marathon de 4h25 (6-3 6-7 2-6 7-5 11-9). Le Belge a servi pour le gain du match à 9-8 mais le Français a fait preuve de caractère.

"Ça fait du bien de gagner un match accroché car je restais sur trois défaites en cinq sets en Grand Chelem", a souligné Edouard Roger-Vasselin.

Guillaume Rufin, 92e mondial, a su faire basculer son match face à l'Allemand Julian Reister, 296e mondial et issu des qualifications.

L'Allemand a servi deux fois pour mener deux manches à zéro mais Rufin a été solide (4-6 7-6 6-1 6-2). A 22 ans, il a désormais remporté un match dans chacun des quatre Grands Chelems.

"C'est une bonne victoire, il n'a pas beaucoup raté pendant deux sets. A un moment, je lui ai mis la tête sous l'eau et j'ai l'impression qu'il n'en est pas ressorti", a-t-il dit.

"Mercredi, ce sera Tomas Berdych. J'avais joué un match de ce type l'an passé à l'US Open, face à Tipsarevic. Ca va être sympa."

BARTOLI FACE À UN FANTÔME

Confronté sur la Rod Laver Arena à Novak Djokovic, n°1 et tenant du titre, Paul-Henri Mathieu n'a jamais eu l'ombre d'une ouverture. Le Serbe a signé un succès maîtrisé 6-2 6-4 7-5.

"En me faisant breaker d'entrée, je lui ai facilité la tâche", a déclaré Paul-Henri Mathieu. "Il est quasiment indébordable. Je trouve que Federer, Murray et lui sont à des années lumières devant tous les autres."

L'Open Sud de France, à Montpellier, sera son prochain rendez-vous.

Chez les filles, Marion Bartoli (n°11) a débuté son tournoi par un succès 6-2 6-4 face à l'Espagnole Anabel Medina Garrigues.

"C'est une sorte de soulagement car elle venait de battre Ivanovic en Hopman Cup. Maintenant, face à Vesna Dolonc, j'espère que ça se passera mieux qu'en 2011."

Il y a deux ans, la Serbe, 120e mondiale et issue des qualifications, avait profité d'une blessure au mollet de la Française pour l'éliminer. Elle était alors Russe et se nommait Manasieva.

Alizé Cornet, 41e mondiale, a mis 3h28 pour terrasser 7-5 6-7 10-8 la Néo-Zélandaise Marina Erakovic.

"C'était titanesque, j'ai cru que ce serait un match sans fin. En signant les autographes, je me demandais si j'avais vraiment gagné. Mais ça va laisser des traces dans mes jambes", a dit la Française.

"Maintenant, c'est Venus Williams. Que dire sinon que c'est une grande championne".

Quant à Stéphanie Foretz-Gacon, 101e mondiale, elle a profité des 16 doubles fautes de l'Italienne Camila Giorgi pour s'imposer 6-2 6-3.

"Elle est incroyablement explosive mais elle est jeune. C'est seulement ma troisième victoire ici, alors je savoure", a dit la Française qui défiera au deuxième tour la Russe Ekaterina Makarova, tête de série n°19.

Seule Pauline Parmentier, 67e mondiale, a échoué au premier tour. Trop crispée, elle a cédé face à la Biélorusse Olga Govortsova en trois sets (2-6 6-3 6-2).

"J'ai toujours du mal à me lancer en début de saison", a-t-elle dit. "Ce que j'ai bien senti cet hiver en indoor, je n'en vois pas les bénéfices aujourd'hui."

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant