Open d'Australie: Azarenka va-t-elle encore hausser le ton ?

le
0
VICTORIA AZARENKA REMPORTERA-T-ELLE LA BATAILLE DU SON ?
VICTORIA AZARENKA REMPORTERA-T-ELLE LA BATAILLE DU SON ?

par Eric Salliot

MELBOURNE (Reuters) - Victoria Azarenka fait la Une des gazettes australiennes, pas seulement parce qu'elle jouera samedi la finale de l'Open d'Australie, avec pour enjeu le trophée et la place de numéro un mondiale.

Ce qui intéresse les médias, c'est plutôt le niveau de décibels que produit sur le court la Biélorusse, actuellement troisième joueuse mondiale, à chacune de ses frappes de balle.

Et la finale qui va l'opposer à Maria Sharapova s'annonce bruyante, la Russe étant elle aussi réputée pour ses cris stridents sur les terrains du monde entier.

"Mon Dieu, à chaque conférence de presse, vous remettez le sujet sur le tapis. Pourriez-vous me surprendre avec d'autres questions ?", a répliqué Azarenka aux journalistes qui, une fois encore, l'interrogeaient sur la question vendredi.

Sam Sumyk, l'entraîneur français de la Biélorusse, coupe court à la polémique.

"Ca m'est égal. Mais je n'entends personne dire que Nadal devrait arrêter de se gratter les fesses après chaque point ou que Roddick devrait cesser de se toucher les parties génitales. Pourquoi se plaindrait-on des filles qui poussent des cris? ", a-t-il dit.

"HABITUÉ"

"Je ne dis pas que c'est bien mais je ne dis pas que ce n'est pas bien. Moi, je suis habitué, je n'entends plus. C'est comme quand vous habitez près d'un endroit bruyant, vous ne faites plus attention", a-t-il ajouté.

Le Breton reconnaît cependant avoir essayé de réduire le niveau de décibels de sa protégée, âgée de 22 ans.

"J'avais pensé faire des entraînements en musique, je m'étais dit que ça pouvait marcher avec Vika. Mais au bout de deux minutes, j'ai coupé la musique", a-t-il avoué.

Sharapova, 24 ans, rivalisera donc au niveau son avec Azarenka mais au niveau sportif, la Russe peut déjà se dire qu'elle a une longueur d'avance.

Elle compte en effet trois titres majeurs à son palmarès - Wimbledon 2004, US Open 2006 et Open d'Australie 2008 - et a déjà occupé le sommet de la hiérarchie en juin 2008.

Avec cette première grande finale, Victoria Azarenka peut, elle, confirmer tous les espoirs placés en elle mais sans doute aurait-elle préféré une rivale plus tendre, même si, dans leurs confrontations, les deux joueuses sont à trois partout.

"Elle a déjà participé à des finales ici, donc elle a beaucoup d'expérience", a dit Victoria Azarenka.

"On a toujours eu des matches accrochés, je m'attends à une bagarre, ce ne sera pas facile."

Edité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant