Opel Astra Sports Tourer, du style et du coffre

le
0
De l'Olympia des années 1950 à la dernière Astra, le break a toujours fait partie du catalogue Opel. Un an après le lancement de la nouvelle berline, voici cette variante dénommée Sports Tourer.

Sports Tourer, deux mots à peu près imprononçables en français et qu'à tout prendre, il vaut mieux tenter de dire avec l'accent allemand, ­«Chportse Toureure». Pas sûr finalement que cela soit plus élégant que le traditionnel anglicisme «break», qui a au moins l'avantage d'être compris de tous. Mais qui, aux yeux des marqueteurs, est moins moderne, franchement connoté utilitaire et par conséquent peu en rapport avec le ­style, il est vrai plutôt soigné, de la nouvelle Astra.

Allongé de 27 cm, mais reposant sur le même empattement que celui de la berline, le break présente une partie arrière modifiée à partir du montant central. Une transformation suffisamment profonde pour que les designers aient pu exprimer leur talent. Notamment en réutilisant les codes stylistiques qui identifient les Opel de nouvelle génération, dont la fameuse «virgule» qui habille leurs flancs depuis l'arrivée de l'Insignia, et que l'on retrouve jusque dans l'habitacle. L'allongeme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant