OPA de la dernière chance pour Monceau Fleurs

le
0
Le fleuriste Monceau Fleurs lance une dernière Offre Publique d'Achat afin d'éviter un redressement judiciaire.

Laurent Amar passe la main chez Monceau Fleurs. Longtemps soucieux de garder le contrôle du leader français de la vente de fleurs, créé par son grand-père en 1965, il va céder la majorité de ses 67% au fonds de retournement Perceva ­Holding. C'est la conséquence de l'offre publique d'achat de ce dernier, qui ­propose de racheter à la fois les actions avec une prime de 23,5% sur le dernier cours (0,51¤) et les obligations convertibles (OC) pour un quart de leur valeur ­nominale.

La réussite de l'opération est conditionnée à l'apport de 50% des OC. Si tous leurs détenteurs répondent à l'offre, Perceva détiendra 80% du capital, et Laurent Amar (qui restera président du conseil de surveillance), 20%. L'opération est estimée à 15 millions d'euros, dont 6,5 seraient injectés dans le groupe après réduction de la dette.

Cet accord de recapi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant