Onzième jour de grève dans les raffineries de Total

le
1
ONZIÈME JOUR DE GRÈVE DANS LES RAFFINERIES DE TOTAL
ONZIÈME JOUR DE GRÈVE DANS LES RAFFINERIES DE TOTAL

PARIS (Reuters) - Trois des cinq raffineries du groupe Total en France sont en grève lundi dans le cadre d'un mouvement social qui atteint son 11e jour, a-t-on appris auprès de responsables de la CGT.

Les raffineries concernées, qui produisent essentiellement de l'essence et du gasoil pour automobiles, se situent à Gonfreville (Manche), La Mede (Bouches-du-Rhône) et Feyzin (Rhône).

Ces trois sites produisent 247.000 barils par jour, 153.000 bpj et 109.000 bpj respectivement selon le site internet de Total.

Un responsable syndical a précisé que la production sur le site de Donges (Loire-Atlantique), qui produit 219.000 bpj, était en train de reprendre, la grève ayant été levée au cours du week-end.

"Total réaffirme que la situation actuelle n'entraîne pas de problème majeur pour l'approvisionnement en carburant. Toutes les mesures ont été prises pour assurer les livraisons pendant les fêtes", a de son côté déclaré une porte-parole du groupe pétrolier.

Le conflit oppose la direction du groupe et la CGT qui juge trop faibles les propositions de Total en matière de revalorisations salariales.

Guz Trompiz, avec la contribution de Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 le lundi 23 déc 2013 à 12:39

    Personne ne va pleurer sur le sort des salariés de Total. Et 3.5% d'augmentation, 99% des français seraient heureux! Quant au chantage sur les livraisons, les salariés de Total n'ont pas compris qu'il y avait des raffineries chez tous nos voisins et que toutes sont en sous-charge: Allemagne, Italie, Espagne, Belgique et Suisse.