Onze détenus meurent dans un incendie en Iran

le
0

DUBAI, 5 août (Reuters) - Au moins onze détenus sont morts de suffocation dans une prison du centre de l'Iran lorsqu'un incendie s'est déclaré, ont annoncé les médias iraniens, précisant que le sinistre semblait avoir été délenché par des prisonniers. Quatorze autres prisonniers ont été hospitalisés après avoir inhalé du monoxyde de carbone généré par le feu déclenché lundi après-midi dans la prison de Shahr-e-Kord. "L'incendie a été causé intentionnellement et le coupable a été identifié", a déclaré le chef de la prison Asghar Jahangir à Téhéran, précisant qu'il n'y avait pas eu d'échauffourée. Le site d'opposition Saham News dit de son côté que les morts sont intervenues après que les gardes ont fermé les portes de la prison, empêchant les secours de venir en aide aux détenus qui avaient mis le feu à leurs habits et à leurs matelas en signe de protestation. "Les prisonniers étaient en colère car les détenus avaient été punis par les autorités carcérales pour avoir protesté contre des conditions de vie misérables", pouvait-on lire. L'incident intervient trois mois après que des passages à tabac ont été dénoncés dans la prison d'Evin. (Michelle Moghtader; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant