Onze buts en un match, et alors ?

le
0

Florent Marquezanne a 18 ans et est titulaire d'un brevet professionnel en boucherie. Appliqué au rectangle vert, cela donne 11 buts inscrits dimanche, lors du même match, alors qu'il était là pour "renforcer la C". Petit tour en Gironde.

Problèmes d'arbitrage, officiels tabassés Peu dire que la Ligue aquitaine manque de bonne pub ces derniers temps. L'exploit de Florent Marquezanne tombe donc à pic, en remettant le jeu au cœur de ce foot du dimanche. Oui, dimanche après-midi, dans le district Gironde Atlantique, catégorie seniors Deuxième Division District, un jeune mec de 18 ans a volé la vedette à tout le monde. "Au départ, je joue avec les U19, explique le pensionnaire de l'US Lège-Cap-Ferret, dont l'équipe senior évolue en CFA2. Mais mon père (éducateur au club et ancien joueur de haut niveau, ndlr) m'a demandé si je pouvais renforcer notre C en manque d'attaquant ; alors, je lui ai dit oui. On m'a ensuite dit qu'il fallait marquer des buts, alors j'ai marqué." La réserve du C.A Sallois, l'adversaire dominical, ne contredira pas. Défaite 13-0, elle assiste surtout aux onze buts de ce jeune renfort. 11 buts pour un match. Plutôt un beau ratio. Il n'en avait pas particulièrement rêvé, mais il l'a fait !
Sorti à une demi-heure de la fin
Dès la mi-temps de la rencontre, cela sent déjà bon pour le promu d'un jour. "On menait 7-0, et j'en avais marqué 6, plus une passe décisive, répond-il en toute humilité. En deuxième période, j'en ai marqués , et fait une autre passe décisive Puis le coach m'a sorti à une demi-heure de la fin. J'ai évité les coups J'étais juste dans un bon jour " Pour un succès synonyme d'accession à l'étage supérieur, aussi. Tout pour ne rien oublier, comme la fête d'après-match, qu'il n'a pas manqué d'arroser, "tranquille". Mais 24 heures après, comment on gère la situation et la notoriété naissante ? "J'ai dormi nickel !, s'empresse-t-il de répliquer. On m'a assez répété que c'était un exploit, mais je ne suis pas différent de dimanche matin, avant le match. Rien n'a changé dans ma façon de vivre, poursuit-il. C'est un coup de pub et c'est toujours flatteur, mais voilà, rien de plus." Vraiment ? "Bon, si, ça fait plaisir, mais je ne voulais pas que ça prenne tant d'ampleur, et je n'ai rien demandé ; mais il y a eu la télé, So Foot, la presse écrite, la radio J'ai été gentiment chambré par mes potes, qui disaient que j'étais la "nouvelle star de Lège-Cap-Ferret", et ça m'a fait sourire, voilà."
Encore trop juste pour rejoindre Matthieu…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant