Onxeo: une avancée majeure aux Etats-Unis.

le
0

(CercleFinance.com) - Onxeo est sans conteste la star du jour. Le titre flambe en effet de... 28,9% ce lundi peu avant 15h30 et domine outrageusement le SRD quelques heures après l'annonce de la réception d'une notification de délivrance d'un brevet américain. Celui-ci porte en particulier sur le candidat médicament du groupe AsiDNA, une molécule d'ADN double brin qui agit en amont des multiples voies de réparation de l'ADN et qui ouvre de nouvelles perspectives en termes de recherche sur les traitements du cancer.

Cette (très) bonne nouvelle intervient quelques jours seulement après la publication du plan de développement d'AsiDNA, en marge de laquelle la 'biotech' avait fait savoir qu'elle souhaitait accélérer sur ce dossier, devenu d'actualité après l'acquisition de DNA Therapeutics, une opération finalisée après la clôture du premier trimestre.

C'est donc peu de dire qu'Onxeo n'a pas traîné. Valable jusqu'à mi-2031 (avec une possibilité d'extension jusqu'en 2036 à travers le système de certificat complémentaire de protection en vigueur aux Etats-Unis), ce nouveau brevet a de surcroît été obtenu moins d'un an après son dépôt. Il vient renforcer considérablement le portefeuille de propriété industrielle autour du programme AsiDNA, qui vise largo sensu la destruction des cellules cancéreuses, 'en protégeant les différentes compositions et formulations pharmaceutiques ainsi que ses utilisations pour le traitement des cancers', a expliqué le groupe.

Au-delà de ce brevet américain, plusieurs programmes précliniques ont d'ores et déjà été lancés afin de définir plus avant le profil pharmacocinétique/pharmacodynamique du produit par voie intraveineuse, avec des résultats attendus au troisième/quatrième trimestre 2016, avait indiqué Onxeo à la fin du mois dernier.

Après l'obtention de données précliniques, la société estime que la molécule devrait entrer en phase clinique peu de temps après, avec l'ambition d'initier un premier essai clinique dès l'an prochain et d'obtenir de premiers signaux d'activité en monothérapie.

Dans l'immédiat, l'octroi de ce brevet fait par ailleurs suite à des demandes déjà accordée ou en cours d'examen en Europe, mais aussi en Australie, au Canada, en Chine, en Israël, en Inde et au Japon.

Ainsi le groupe semble-t-il aujourd'hui bien lancé, sachant également qu'Invest Securities avait, dans une note diffusée en octobre dernier, rappelé qu'Onxeo est l'une des sociétés les plus matures de son univers de couverture, avec potentiellement 3 phases III dès 2016: Livatag en seconde ligne dans le cancer du foie, Validive dans les mucites orales chez des patients atteints d'un cancer de la tête et du cou, ainsi que Beleodaq en première ligne de traitement des lymphomes T périphériques.

Aussi nombreuses que réjouissantes, les perspectives d'Onxeo sont enfin à associer à une position de trésorerie saine. Celle-ci s'élevait en effet à 24,4 millions d'euros à fin mars (augmentation de capital d'un million d'euros liée au rachat de DNA therapeutics non incluse). 'En prenant en compte le remboursement prévu du crédit impôt recherche 2015 d'un montant de 3,8 millions d'euros, notre position de trésorerie actuelle nous permet de financer nos développements au-delà de mi-2017, ce qui est conforme à nos prévisions, et nous prévoyons de franchir plusieurs étapes clefs au cours de cette période', avait en outre indiqué Nicolas Fellmann, directeur administratif et financier, lors de la publication des ventes du groupe au terme des 3 premiers mois de l'exercice.

Des étapes clefs, Onxeo n'a peut-être pas fini d'en franchir. A tous les niveaux...

(G.D.)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant