ONXEO signe un partenariat avec une université espagnole pour mener des nouveaux tests précliniques

le
0

(AOF) - Onxeo, société innovante spécialisée dans le développement de médicaments orphelins en oncologie a signé un partenariat avec le Centre pour la recherche médicale appliquée (CIMA) de l'Université de Navarre en Espagne, une institution à la pointe de la recherche européenne dédiée à médecine translationnelle dans plusieurs domaines dont l'oncologie, l'hépatologie, les maladies cardiovasculaires et les neurosciences.

Ce partenariat constitue la seconde étape du plan de développement préclinique initié par la société, qui a pour objet d'évaluer l'intérêt de combiner ses deux produits phares, Livatag et Beleodaq, avec des immunothérapies sur différents types de tumeur.

Onxeo a initié en novembre 2015 un programme de recherche ambitieux, dont l'objectif est d'identifier de nouvelles indications pour ses principaux produits afin d'en augmenter le potentiel et la valeur. Plusieurs études précliniques ont été initiées sur des combinaisons de Livatag et Beleodaq avec divers composés, notamment avec les "checkpoint inhibitors" anti-PD-1 et anti-CTLA-4. L'objectif de ces études est d'évaluer les effets synergiques de ces combinaisons sur l'activation de la réponse immunitaire à ces composés, et ce dans plusieurs types de tumeurs cancéreuses solides.

Une première série d'études préliminaires en combinaison avec d'autres thérapies, menées par Synovo GmBH en collaboration avec Onxeo, a déjà donné lieu à des résultats positifs dans plusieurs modèles de cancer.

Dans le cadre de ce nouveau partenariat, le Programme de recherche en immunologie du CIMA et le service d'hépatologie de la clinique universitaire de Navarre, dirigé par les Professeurs Pablo Sarobe et Bruno Sangro, experts reconnus dans le domaine des maladies hépatiques, de l'immunothérapie et du carcinome hépatocellulaire (CHC - cancer primitif du foie), réaliseront une deuxième série d'études précliniques. Celles-ci ont pour objectif de tester l'efficacité des combinaisons de Livatag et Beleodaq avec les check point inhibitors anti-PD-1 et anti-CTLA-4 dans le CHC, en s'attachant à identifier le mécanisme de réponse immunitaire induit par l'activité anti-tumorale des combinaisons. Les premiers résultats de ces études sont attendus pour la seconde moitié de 2016.

Ces résultats dans le CHC viendront renforcer ceux des autres études menées actuellement en parallèle sur la combinaison de Livatag et Beleodaq avec des produits cytotoxiques et thérapies ciblées en partenariat avec le département de recherche de l'Hôpital de la Croix Rousse à Lyon et le Centre de recherche en cancérologie de Lyon.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant