Onu-Vers une possible enquête sur Kim Jong-un pour crimes

le
0
    GENEVE, 15 février (Reuters) - Les Nations unies devraient 
officiellement informer le numéro un nord-coréen, Kim Jong-un, 
qu'il peut être passible d'une enquête pour crimes contre 
l'humanité, écrit dans un rapport le spécialiste onusien des 
droits de l'homme en Corée du Nord, Marzuki Darusman. 
    Celui-ci recommande au Conseil des droits de l'homme de 
l'Onu d'avertir officiellement le numéro un nord-coréen et 
d'autres hauts dirigeants de ce qu'ils "pourraient faire l'objet 
d'une enquête et, au cas où ils seraient déclarés responsables, 
devoir rendre des comptes pour crimes contre l'humanité commis 
sous leur direction". 
    Un rapport sur les droits de l'homme en Corée du Nord, qui a 
fait grand bruit en 2014 et était corédigé par Marzuki Darusman, 
concluait que les responsables des services de sécurité 
nord-coréens, et peut-être Kim Jong-un lui-même, devraient être 
traduits devant la justice internationale en raison d'un système 
d'atrocités, dignes du régime nazi, dont ils ont la supervision. 
    Pyongyang rejette systématiquement les accusations de 
violations des droits de l'homme. 
    Dans le dernier rapport, daté du 19 janvier dernier mais 
rendu public lundi, Darusman suggère que trois experts soient 
chargés de déterminer la meilleure voie juridique pour que 
Pyongyang soit tenu de rendre des comptes et pour trouver des 
moyens "inventifs et concrets" permettant de mettre au jour la 
vérité et de garantir la justice pour les victimes. 
 
 (Tom Miles; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant