Onu-Venue contestée de Maduro devant le conseil des DDH à Genève

le
0

GENEVE, 12 novembre (Reuters) - Le président vénézuélien Nicolas Maduro va prononcer jeudi un discours devant le conseil des droits de l'homme des Nations unies que l'opposition et les défenseurs des libertés appellent à boycotter en raison des atteintes commises au Venezuela. Le chef d'Etat doit s'exprimer vers 14h00 GMT, alors que des opposants se sont réunis à l'extérieur du bâtiment genevois qui abrite le Conseil des droits de l'homme. Cette intervention survient peu de temps après l'arrestation à Haïti de deux neveux de l'épouse de Nicolas Maduro. Accusés de trafic de drogue, ils ont été remis aux autorités américaines, a-t-on appris mercredi de sources informées. Dans un message publié jeudi sur son compte Twitter, Nicolas Maduro a fustigé ce qu'il a qualifié d'attaques et d'embuscades tendues par le camp impérialiste. Selon l'ONG Human Rights Watch, la situation s'est dégradée au cours des dernières années au Venezuela où des "opposants ont été jetés en prison, poursuivis et condamnés pour des motifs politiques et privés de leur droit de se présenter aux élections législatives de décembre". "Nous percevons (l'intervention de Maduro) comme une insulte au forum du Conseil des droits de l'homme (...). Il aura une heure (pour parler), aucun gouvernement ni ONG ne peut s'exprimer. Ce n'est pas conforme aux règles et c'est vraiment problématique" a déclaré Hillel Neuer, un avocat canadien qui dirige UN Watch, une ONG qui s'est donné pour mandat d'assurer que l'Onu respecte sa propre charte. (Stéphanie Nebehay,; Nicolas Delame pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant