Onu-Pas d'enquête indépendante sur les crimes commis au Yémen

le
1
    GENEVE, 29 septembre (Reuters) - Le Conseil des droits de 
l'homme de l'Onu s'est prononcé jeudi contre l'ouverture d'une 
enquête indépendante sur les exactions commises au Yémen, 
notamment le bombardement de cibles civiles, mais a recommandé 
que les investigations soient confiées à une commission 
nationale.  
    Le haut commissaire de l'Onu aux droits de l'homme réclamait 
une enquête indépendante, notamment sur les raids aériens de la 
coalition formée à l'initiative de l'Arabie saoudite pour 
combattre les rebelles chiites Houthis et rétablir le président 
Abd-Rabbou Mansour Hadi dans ses fonctions.  
    Selon l'Onu, les avions de la coalition sont responsables de 
60% des pertes civiles, qui s'élèvent 3.800 morts depuis le 
début de l'intervention saoudienne, en mars 2015.  
    La Commission d'enquête nationale dépend du président Hadi.  
    "L'Arabie saoudite et ses alliés, américains notamment, ont 
montré qu'ils peuvent encore s'opposer aux efforts déployés à 
l'Onu pour faire en sorte que les crimes de guerre commis au 
Yémen ne restent pas impunis", déplore Salma Amer, juriste à 
l'institut du Caire pour la recherche sur les droits de l'homme. 
 
 (Stephanie Nebehay, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bsdm le jeudi 29 sept 2016 à 21:34

    Surtout ne pas faire de peine aux wahabites saoudiens !!